La fin du monde? Soit! Qu’elle vienne si c’est son heure. Que faire? Rien, Absolument rien. Elle nous emportera dans ses révulsions, ses hoquets, son ultime fureur.

            Si j’en ai le temps, je m’étendrai sur mon lit, mon chat dans les bras, pour qu’il n’ait pas peur.

            Il sera ma dernière douceur avant les dernières fulgurances. Je serai son dernier souffle.

            Et descendra sur nous la paix infinie des morts.