Vous êtes artiste peintre et vous n’avez plus d’inspiration ? Vous avez perdu le fluide de cet art qui coulait dans vos veines ? Soit vous continuez à vous dessécher devant une toile vierge, soit vous décidez de prendre le taureau par les cornes et de suivre les concepts de la nouvelle école picturale en vogue. Mais attention, il faut respecter les préceptes, conseils et modes d’emploi à la lettre sinon vous perdrez tout espoir de composer un tableau de grande valeur, cotée chez Sotheby’s.

D’abord il faut faire le tour des marchands de couleurs. Vous pouvez faire vos repérages en faisant votre jogging ; pas de perte de temps et cela fait du bien. Une fois repérées les plus belles teintes, (cela est une affaire de goût… Comme chacun sait dégoûts et découd leurre…), là, les choses se compliquent car vous devez avoir un sac, un cabas, filoche, valise à roulettes ou poussette de marché avec vous dans lequel vous trimballerez vos acquisitions.

Ensuite, il suffit de respecter les consignes suivantes.

Tout d’abord, une fois rentrer chez vous, éloignez les enfants, il font trop de bruit, puis vous vous allongez sur votre lit, un matelas, un canapé ou une vieille paillasse peu importe, pourvu que vous soyez « gros bien » car vous êtes épuiser par  vos courses. Ensuite, vous prenez un bon café, une tranche de brioche tout juste sortie du four, vous blaguez avec votre voisin et vous allez dans la remise chercher un vieux râteau.

Et c’est là que commence tout votre talent…

Sur votre toile préalablement bouillie avec des os de lapin (il faut compter deux lapins par mètres carrés de toile) et passée au borate de soude bien étendue sur le carrelage de votre cuisine, vous jetez à la volée le contenu de trois au quatre pots de peinture que vous étalez ensuite avec le râteau en tous sens dans des mouvements de va-et-vient.

Vous pouvez, comme le souligne les puristes de cette école de peinture moderne et très tendance, soigner les angles avec une fourchette ; vous avez un grand choix de fourchettes : la fourchette en argent du service de votre belle-mère ou bien le pic rôti à trois dents rouillé que vous avez oublié lors du dernier barbecue familial.

Le résultat pour être incertain sera du plus bel effet.