J’aime beaucoup les mots-valises et ceux que l’on peut découvrir en butinant sur le net sont très plaisants et tous plus recherchés les uns que les autres. En créer soi-même, est vraiment une autre paire de manches et l’exercice n’est pas facile du tout.

Allez, je me lance ! Actualité oblige, je commence par :

 

  • BLASTPHÈME : Injure ou parole déplacée servant de prétexte aux intégristes de tout poil pour commettre des AMBRASADES, qui se propagent comme une traînée de poudre.

 

  • BÉRIBÉRY : Maladie causée par un double déficit en vitamine B1 et en grammaire (que je nique direct !). Elle provoque des troubles de rhétorique du genre :
    • Le Touquet, une ville que j'aime bien venir.
    • Je pense qu’on espère qu’on va gagner.
    • On est des joueurs qu’on va vite avec le ballon même contre une équipe qui sont vraiment très forte

 

  • PRÉSERVHÂTIF : Capote pour éjaculateurs précoces (même pas le temps de l’enfiler, parfois !). À noter que les adeptes de L’OBSTINENCE n’en ont pas besoin, entêtés qu’ils sont dans leur refus d’avoir la moindre relation sexuelle.

 

  • FUNNYCULAIRE : Moyen de transport, bien différent du métro parisien, ici personne ne fait la gueule.

 

  • CARESSPONDANCE : Harmonie parfaite et très sensuelle entre deux êtres qui peuvent ensuite CARRESPONDRE dans une relation écrite assez torride.

 

  • MEUPHÉMISME : Figure de rhétorique, utilisée par les nanas et qui consiste à atténuer l'expression de leur pensée pour faire entendre le plus en disant le moins. Les meuphémismes sont très utilisés dans les annonces matrimoniales. Ainsi quand elles écrivent :
  • - la quarantaine, il faut lire plus de cinquante
  • - aime l’aventure => a eu plus de partenaires que vous ne pouvez l’imaginer
  • - romantique => moins laide à la lumière d’une bougie
  • Etc.

 

Je vais maintenant arrêter de dire du mal des nanas parce que je les aime bien. J’aime bien les filles, moi et je le dis ici haut et fort sur SAMEDIDÉFI, bien sûr que ça me dit des filles !