Mademoiselle Mimi

Elle parlait à demi-mots et à bas-bruits.
Elle aimait lire entre les lignes et se trouvait à l’aise dans les marges.
Elle n’écoutait que d’une oreille.
Elle voyait en demi-teintes dans le clair-obscur entre chien et loup.
Elle s’assurait d’une seule main de la bonne tenue de sa mise-en-plis aux reflets bleutés.

Dans la grande brasserie bondée et bruyante, elle s’asseyait dos à la salle.
Elle pouvait ainsi voir l’agitation et la palpitation de la vie mais filtrées, apprivoisées par le tain de la grande glace. Se retourner lui aurait fait bien trop peur.
Elle chaussait ses lunettes demi-lune pour lire le menu.
Elle commandait doucement au serveur la demi-formule : Poularde demi-deuil et gâteau mi-cuit au chocolat noir avec une demi-Badoit.

Elle regagnait ensuite son entresol et se couchait sur « sa » moitié de lit.
Elle rêvait qu’elle était une demi-mondaine !