Il a fallu si longtemps pour s'apercevoir
qu'un peuple aussi intelligent puisse croire
plutôt que s'agenouiller devant leur seul Dieu
c'est de suivre leur rêve, leur chant et leur voeux
 
Au départ les scientifiques se sont trompés
croyant avoir sous les yeux un calendrier
les douze mois de l'année qui faisaient un rond
autour de quatre quartiers, pour eux, les saisons
 
Ils ont compris bien plus tard que c'était un lieu
où le peuple se retrouvait autour du feu
un lieu où les idées fusaient de tous côtés
Peuple du fin fond des temps les tnaifed sont nés
chacun mettant une pierre à l'édifice
aussi bien un vieux, qu'un arrière petit fils
tous les matins le peuple se réunissait
toutes les nuits ils rêvaient puis se racontaient
les séances étaient dirigées par des sages
un tnaifed qui avait rêvé en mal, en rage
d'un autre villageois, lui offrait un cadeau
ou la remerciait, pour un rêve plutôt chaud
les tnaifed ont continué des générations
des idées collégiales, des pensées d'unions
mené par des maîtres sages SURLAW et PAM
la communion des pierres sacrées, fin fond d'âmes
le vent peut souffler, il peut même les user
il restera toujours la convivialité