S’il me fallait partir au pays d’autrefois
Retrouver un  ailleurs , la surprise est  exquise !
Changer de pacotille, de souliers, de minois
 N’en doutez pas, très cher, je deviendrais marquise !

Comme rose en bouton, la bouche est mignonette
Et les yeux ingénus se baissent …ingénument
L’éventail se déploie, quant à l’escarpolette
Poussez donc, monseigneur, un peu plus promptement

Laissez donc mes rubans,  oui, ma taille est divine
Vous ai-je vu hier, froufroutant du jabot
Auprès d’Adelaïde,  ma charmante cousine ?
Gardez-le-vous pour dit : vous n’êtes qu’un nabot !

Ma toilette vous plaît, les volants sont fripons
Ne me chiffonnez pas,  j’aime la bagatelle
Mais vous m’importunez, laissez donc mon jupon
D’autres  viendront tantôt chanter la ritournelle

Ritournelle d’amour qui tant plaît aux marquises
Qu’elles soient du présent ou des siècles enfuis
Puisque j’en ai le temps je défais mes valises
Entrez donc, cher ami, je suis libre aujourd’hui

LORRAINE