-          Mon Dieu ! Mais qu’est-ce-que c’est que ça ? Jean –Edouard, tu t’es trompé dans tes calculs...Regarde ! Des huttes, des peaux de bêtes et ces Cro-Magnon là…Beurk !

-          M’enfin Marie-Cécile, tu m’as dit que tu n’arrivais pas à imaginer l’invention du langage, et quels étaient les premiers mots et comment ça a débuté et patati et patata…Et bien tu y es là. Attends on est en…Mon datomètre indique 7492 avant JC et je te précise qu’on est au néolithique, ce ne sont pas des Cro-Magnon mais des Homo-sapiens.

-          Bon ! On y va alors, mais pas longtemps hein, parce que il y a une soirée chez Stanislas ce soir.

-          Tu te souviens bien de ce que je t’ai dit : Ils ne nous voient ni ne nous entendent, mais il ne peut y avoir aucun contact physique !

-          Beurk ! Tu parles ! Déjà d’ici ça sent pas vraiment Shalimar !

-          Sérieux, Marie-Cé, si tu as le moindre contact tu perturbes toute l’évolution et puis surtout tu ne peux plus rentrer.

-          Allez viens, Jean-Ed, tu m’assommes ! Regarde la jolie Cro-Magnonne là-bas près du feu, elle a l’air futé, je suis sûre que c’est elle !

-          Homo-Sapiens, Marie-Cé, Homo-Sapiens !

-          Chut ! Ecoute !

 

o   « Je », faisait la donzelle en se tapant la poitrine.

o   « Tu », en montrant son vis-à-vis.

o   « Il », en désignant un lourdaud plus loin.

o   « Nous », en faisant un grand cercle avec le bras

o   « Vous », en limitant le cercle vers l’auditoire.

o   « Récolter », en taillant une gerbe d’orge derrière elle.

o   « Après », en faisant un petit arc de cercle avec le doigt.

o   « Manger », en ramenant ses doigts fermés vers sa bouche.

 

-      Oh regardes Jean-Ed, comme c’est émouvant…Les premiers mots…J’ai la larme à l’œil, j’irais bien l’embrasser ma petite aïeule…

-     Non ! Attend, regarde les hommes : Ils font un drôle de geste, la main sur le bras opposé et l’avant bras qui se relève…Oh ! Ils s’en vont.

-     Et voilà…Ça commence ! Toute l’histoire des femmes…Et qui se lève en soupirant, hein, et qui s’en va récolter avec son panier…Les femmes bien sûr ! Et eux, là-bas près des huttes, à se gratter les coucougnettes et à se bidonner avec leur espèce de lance à la noix ! Ah non ! J’te jure.

-     Tu veux qu’on rentre ma choupinette ?

-     Tu m’appelles pas comme ça !

-     Mais ça t’as plu comme balade ? Tu as vu la naissance du langage quand même !

-     L’aurait mieux fait de se taire l’aïeule et de leur coller un gros silex dans la face !! Allez on se tire, c’est pas parfait 2011, mais ça progresse un peu…Presque dix mille ans…Vous comprenez pas vite les gars !!