L’amour est fragile.

L’amour est fragile, comme un bouquet de violettes, si facile à faner, il faut le cultiver, changer l’eau tous les jours, le nourrir de baisers, de caresses, d’attentions. Le prendre à bras le corps et le serrer plus fort.

L’amour est fragile, sauvage comme un coquelicot livré aux vents d’Est d’une terre rocailleuse du Lot, il a besoin de liberté, être là à côté pour partager, mais pas trop non plus,  il a besoin d’air pour ne pas étouffer et mourir.

L’amour est fragile et c’est pour ça qu’il est beau. Il est là présent dans mon cœur comme un jardin extraordinaire où il fait bon se reposer pour aimer encore et encore.