La chouette n’est pas cigogne, hélas.

Oiseau solitaire, j’aimerais que deux viennent habiter chez moi.

L’une aux yeux doux d’amour nicherait dans une maison vieille à l’âme simple et belle.

L’autre à l’envol sûr emmènerait mes écrits à la rencontre de lecteurs.

La chouette est-elle oiseau guérisseur ?