Depuis que j'ai décelé, chez le mec du bureau d'à côté, l'existence de trois cerveaux qui fonctionnent simultanément neuf heures sur huit et même la nuit et les jours fériés, lui permettant ainsi de suivre, même pendant les réunions, les ébats et débats de ses semblables chez Twitter tout en lisant ses courriels, classant dans une architecture savante et impeccablement rigoureuse les innombrables fichiers Excel qu'il reçoit et compose, entretenant une correspondance électronique digne de Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, et appellant « Adjoint !» toutes les cinq minutes pour lui – me – demander la valeur, la localisation ou la spécificité de tel ou tel titre de notre portefeuille, ce que je pense de l'alinéa 3 du paragraphe 4 de la licence d'exploitation de « 22 heures Premium » ou de lui fournir les statistiques de l'ESGBU de l'année prochaine, depuis que Madame Corchée-Desmollets a stipulé qu'il fallait créer une UF pour toute facture HM d'un montant de plus de 4000 €uros HT demi-écrémé et que le SCD, via la GCA, enverrait au SM un formulaire d'exclusivité mentionnant quels sont les FTE en STIC du PRES, depuis que Madame Yonyon m'a confié la rédaction totale du CR du CD à la condition que je mette des guillemets à "SDF" et que j'indique bien que ce qui est dans TEL ou HAL est à équiper en RFID avant de le reverser dans le SIGB via ORI pour signaler la collection IOP du CEDRE payée avec le PPF de l’IRMAR, figurez-vous qu'à l'instar de monsieur Jourdain, je suis devenu écologiste sans le savoir : JE N'IMPRIME PLUS !

110407_081