Le Littron de poche : petit déconnaire restrictif à pertinence contrariée.

Maracas : n.m, de Mara signifiant bruit, boucan, vacarme, Céline Dion et de Cas qui signifie  qui nous les casse/brise/pète. Les Maracas viennent toujours par paire comme les oreilles, les youk, les pieds et les enfants de Céline Dion. Maracas est donc le diminutif de maracasse les pieds, parce que c’est précisément l’effet que ça fait après trois heures de défilé au carnaval de Rio. Le syndicat des cigales envisage de porter plainte pour contrefaçon. Ex :« ksss-ksss-ksss-ksss-ksss…etc – Ad Lib»

Triangle : n.m, de tri qui signifie bien rangé et de angle qui signifie pas super droit. Le triangle est donc étymologiquement une figure fermée mais d’aspect un peu foiré quand même. Le triangle est une sorte de carré auquel il manque un coté et qu’on aurait volontairement rafistolé en le tordant pour tenter de masquer la supercherie. Depuis, le triangle est devenu le symbole occulte des coups tordus, des trucs louches, des entourloupes d’escrocs, des devis de garagistes et des contrats d’assureurs. Ex : « Le triangle des Bermudes, c’est la quadrature du cercleRaymond Poincaré. ». Le triangle est très utile dans l’enseignement, où, grâce à ses innombrables propriétés trigonométriques, il permet de terroriser à peu de frais les cancres. Musicalement, du fait de sa simplicité et de la pauvreté de son champ mélodique, on réserve sa pratique aux déficients mentaux et à David Guetta.

Timbale : n.f, de Tim, interjection rythmique (ex : « tim tim tim ! - Renaud ) et de Bale, objet rebondissant à une seule aile. La timbale est un objet cherchant à se faire passer pour un autre, ou à se déguiser pour obtenir un rôle au dessus de ses moyens dans le prochain Lelouch.  Ex « Alors, tu croyais décrocher la cymbale ? – Claude Zidi »

Claves : Mot-valise qu’on prendra pourtant soin d’oublier dans le train, mélangeant les mots « classe » et « cave ». Très peu usité, dans la pub notamment où on lui préfère la forme complexe car cave-classe répare, cave-classe remplace. Claves est également une expression cycliste pour envoyer quelqu’un au contrôle anti-dopage  « Va, Claves, à velo !  - Zdenek Stybar»

Vibraphone : Asv. Téléphone portable en mode vibreur, particulièrement désagréable au cinéma et qui fait qu’au lieu d’entendre la sonnerie rappelant la mélodie de la pub Orange, vous entendez son équivalent en langage des malentendus, et qui fera ressentir un séisme de magnitude 8 dans votre fauteuil. « Elle va l’éteindre son vibraphone, oui ? J’entends pas la pub !  - Victor Hugaumont »

Cymbale : Petit insecte méridional faisant du bruit un peu à la manière des maracas, et dont parle même La Fontaine dans sa célèbre fable « la cymbale et la fourmi». La cymbale étant fort dépourvue, par extension, elle désigne également la petite monnaie. Ex : «Pour cymbale aujourd’hui, t’as plus rien ! – Eric Woerth, extrait de L’Oreal, parce que je le vaurien. »

Tam-Tam : Un tam mais vraiment très gros et turgescent. Ex : « C’est un ‘oc, c’est un pic, c’est un tam, que dis-je, c’est un tam ? C’est un tam-tam ! -  Cywano de Bamako »

Congas : Croisement entre un putaing cong et une poufiasse. La congas ne se trouve qu’aux environs de Marseille. Elle aime à faire sonner son vibraphone y compris en dehors des salles de cinémas. On peut éventuellement l’attirer en faisant striduler des cymbales, puis la finir à grand coup de tam-tam sur le parking du macumba.

Mailloche : Sauce culinaire portugaise qui se marie bien avec la morue « Pache moi la mailloche, ch’il te plaît, ch’est pour mettre chour mes frites ! »

Xylophone : C’est encore la timbale qui a essayée de se déguiser en vibraphone mais on l’a reconnue.