Depuis les temps modernes de Chaplin , la machine a bien changé mais nous bassine toujours autant ! Aujourd'hui, nous sommes les esclaves réels du virtuel, le dernier maillon physique de l'électronique.

Malgré tout ces nouvelles technologies sont aussi outils de loisirs (la preuve ici !).

Aussi ai-je écrit, il y a quelques années (déjà !), pour leur rendre hommage, un bouquet de haïkus électroniques :

Tactile, sensuel
A l'infini mes caresses,
Ecran de mes jours

Baladeur urbain
En MP 3, 4 ou 5
Tête basse et vide

Electrolions-nous
Dans la jungle informatique
Vivent nos mémoires !

MP 3 casqué
Sur mes oreilles rougies
Par les vents du Nord

Vibrations en poche
Mon portable s'illumine
Iris d'SMS

Je suis près de toi
Un clic, un petit sablier
Vestige du Temps

Je suis aussi libre
Que les logiciels jetés
Fenêtres ouvertes

Clavier anthracite
D'un PC navigateur
Sur des flots virtuels

Plus de PVC
Tout autour de mes fenêtres
Murs sur mon PC

Bel ordinateur,
A quelle heure mangeons-nous ?
Sandwich sur écran