Destination : l’Alpe d’Huez J’allais à pied vers le pied des montagnes. J’avais le pied léger de ceux qui mettent pied à terre dès potron-minet. A pied, à cheval ou en voiture, je voulais rencontrer Hugo qui faisait le pied de grue devant l’hôtel « Au pied de bœuf » où nous avions rendez-vous.

Nous nous connaissions depuis peu ; Il m’avait par hasard marché sur le pied dans le métro et depuis nous faisions de la marche à pied ensemble. « Marche à pied », je trouvais cela ridicule : avec quoi marcherait-on sinon avec les pieds ? Mais bon, laissons cela.

Pour tout vous dire, le premier jour , ne sachant trop bien sur quel pied danser, je l’avais néanmoins suivi dans son pied-à-tere. Je n’eus pas une minute envie de lever le pied, tant c’était extatique ! Quel pied !..

Ce fut Hugo qui me remit sur pied le lendemain matin et nous en convînmes aussitôt, nous nous trouvâmes sur un pied d’égalité, de plain-pied, si vous préférez. Tandis que je contemplais Hugo de la tête aux pieds avec passion, lui était à mes pieds pour la vie, il le jurait ! L’un et l’autre avions trouvé chaussure à notre pied, et si je vous casse les pieds avec mon histoire, pardonnez-moi, c’est le Défi !