Comme un chant de mal d'aurore,
Perdu dans le crépuscule,
Dans mes pompes malodores,
Je me fais tout minuscule.

Comme un champ de pomm's de terre
Noyé dans une friteuse,
Dans mes p'tits souliers de vair,
J'ai la citrouille véreuse.

Refrain

J'ai la phobie des chaussures,
Aucune grolle ne me botte !
J'ai beau changer de pointure,
J'ai le Blues suede shoes qui trotte.
Ca  me colle aux talonnettes,
Même dans mes charentaises,
Ca fait ting tongue, des claquettes,
Je suis bien trop mal à l'aise.

Comme dans l'été indien,
On se moque bien assez
De ma pair' de mocassins
Ca finit par me lacer.

Comme un valet de Molière,
Des pieds de nez, l'air de rien,
On me botte le derrière,
Les fourberies d'escarpin !

Refrain bis

J'ai la phobie des chaussures,
Aucune botte ne me grolle !
J'ai beau changer de pointure,
J'ai le Blues suede shoes and roll.
Ca  me colle aux talonnettes,
Même dans mes charentaises,
Ca fait ting tongue, des claquettes,
Je suis bien trop mal à l'aise.

Comme dans un Picasso,
J'ai les pieds bien trop carrés,
Je m'emmêle les pinceaux,
Dans des pantoufles cubées.

Comme un retour de grand blond,
Je ne comprend rien à rien.
Je suis bon pour le violon
Dingue, tagada tsoin tsoin !

Refrain final

J'ai la calcéophobie
Ca me gratte les ghillies.
Ca m'fait Be bop a lula,
Et puis danser la Bamba.
Ca  me colle aux talonnettes,
Même dans mes charentaises,
Ca fait ting tongue, des claquettes,
Je suis bien trop mal à l'aise.