22 janvier 2011

je me jette à l eau‏ (titisoorts)

Un jour ,j 'ai décidé d'aller la rejoindre, besoin de la voir,le ressentiment de passer à côté d'elle, de m'en rapprocher sans jamais l'atteindre: ma ligne d'horizon.J'ai rassemblé mon sac à dos à un moment ou j'en avais déjà plein le dos .Alors soit je pliais sous son poids ou bien je prenais la route.J'ai décidé de partir et j'ai rejoins Finisterra la Galice en Espagne,neuf cent cinquante KMS.J'ai commencé avec elle,elle que je perdais dans les villes,elle que je retrouvais devant mes yeux,avec differents paysages.Elle qui m'a appris à être ce que je suis, elle qui m'a fait me découvrir, je suis allé au bout de moi,du physique,de mes convictions, mes valeurs au fin fond de moi.Cette photo,ce paysage me donne envie de reprendre mon sac, pour m'apprendre de moi ,un peu plus. Envie d'explorer ,de camper,de rencontrer,d'aider ,de vivre tout simplement ,vivre le bout du chemin que je n'ais pas encore atteint.Mais le retour à été dur,j'ai reussi à faire des concessions, avec ma vie d'avant et celle de mes rêves.Je vie bon grés malgrés, lorsque j 'ai des coups de blues, je recharge mon dos et je randonne une journee ou deux,besoin d'evacuer de me dépenser.Il est vrai aussi comme dans le film into the wild de sean Penn, à un moment l'inverse se produit , besoin de retouver les siens, de nager, de marcher ensembles, partager avec quelqu'un les bons moments  ,les magnifiques paysages .Lorsque vous marché seul ,pendant huit heures avec comme mire ,une ligne droite encerclée que de montagnes enneigées, la machine psychologique se met elle aussi en route et ensuite lessivage et peut etre essorage, Juste pour enlever les noeuds.Merci pour la photo, c'était Juste un tour d 'horizon.      

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :


Bouillettes, vinasse et barbecue (Vegas sur sarthe)

"Dis P'pa, on sait ce qu'y a au-dessus?"
"Au-dessus, fiston y a l'air et la terre"
"Et comment tu sais ça P'pa?"
"C'est Irma ta tante brochet qui est allée y faire un tour, le jour où elle s'est faite accrocher"
"Et la brochette, elle a raconté comment c'était?"
"D'abord on ne dit pas brochette pour une femelle brochet même si c'est ta tante, sauf quand les prédateurs nous grillent au barbecue"
"Mais c'était comment là-haut?"
"Irma dit que c'était pas respirable, bien trop sec pour les bronches avec des couleurs pas comme ici qui font mal aux yeux"

"J'aimerais tellement voir ces couleurs..."
"Malheureux! Irma les a vues les couleurs, le bleu du ciel, le blanc des nuages et le vert des herbes et aussi les grosses paluches des prédateurs qui puaient la vinasse et le camembert!"
"C'est quelle couleur la vinasse P'pa?"
"Elle a pas su dire, c'est un truc qu'ils amènent avec le barbecue et qui les fait rigoler"
"Et elle est restée longtemps là-haut, Irma?"
"Tu parles! Elle a cassé le nylon et s'est refoutue à l'eau d'un coup de rein; elle a gardé le crochet en piercing"
"Dis P'pa c'est quoi un coup de rein?"
"T'es un peu jeune Fiston, je te montrerai ça plus tard mais pour l'instant, évite ces foutus crochets du vendredi"
"Et pourquoi y balancent les crochets le vendredi?"
"Euh... c'est comme ça et puis c'est tout. On a toujours appelé ça le jour des crochets et les prédateurs disent le jour du poisson"

"ça veut rien dire. Et le vert des herbes ça sert à quoi?"
"Y parait qu'ils s'en servent pour parfumer le barbecue"
"Et le bleu du ciel et le blanc des nuages, ça sert à quoi?"
"Et bien les prédateurs appellent ça la météo"
"Dis P'pa ça sert à quoi la météo?"
"Tu commences à me briser les nageoires avec tes questions, Fiston! La météo c'est un truc inventé pour faire pleuvoir. Alors les prédateurs remballent leur barbecue et leurs crochets"
"Chouette!"
"Ouais, c'est sympa... nous on appelle ça la trêve et eux la poisse. Vois-tu, c'est impossible qu'on se comprenne"
"Pourtant ça a l'air délicieux ce qu'y mettent au bout du crochet..."
"Crois-moi fiston, oublie le maïs, la patate et l'asticot si tu veux pas finir au beurre blanc"

"Dis P'pa, Le Goulu et ses potes y m'invitent à une teuf dans leur herbier... Y disent qu'y aura des bouillettes"
"Nom d'un pirana! Tu restes au nid ce soir. Des bouillettes! Pourquoi pas de la marie-jeanne?"
"Non, j'déconne P'pa, y aura juste quelques Savage Gear Freestyler..."
"Hein? C'est quoi ces machins?"
"Des poissons nageurs, tu connais pas... des suédoises je crois" 
"Hein?"
"Ecoute j'ai deux ans maintenant, et toutes mes dents!"

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

Défi 133 (rsylvie)

Défi #133

Qu'évoque pour vous ce paysage ?

syl1

Laissez vos pensées vagabonder. Rêvez, méditez, inventez, écrivez ...

 

Envoyez vos pensées inspirées à samedidefi@hotmail.fr

 

Si longtemps,,,,, tellement de temps

Que je ne sais plus mettre les mots.

Pourtant, tout parait si paisible

Que je pourrais m’y baigner.

Que j’aimerais, tendrement bercée,

Dans les bras d’une mère, m’y reposer.

Bras de mer, vagabonde aux grés du vent,

D’une rive à l’autre, d’une berge à l’autre.

Mais en surface, l’eau se trouble.

J’enrage de ne savoir, je bouillonne de ne connaître la vérité.

Tempête intérieure, quant autour de moi tout paraît si tranquille.

Ecume d’un jour, malheur pour toujours.

En moi se cache l’enfant du pardon, En elle

Se taire l’enfant oublié. Colère,

Chimères amères.

syl2

Ha mère !

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

Mots entre eau et ciel (Captaine Lili)

Un mot m’est venu, un premier mot.
Miroir.
Alors j’ai posé mes pas sur le fil, entre eau et ciel.
Alors j’ai vu un rêve.
D’autres mots sont venus ; je les ai tus.
J’ai pensé qu’uni, le ciel serait moins beau.
J’ai pensé que le ciel glissait sur l’eau, patineur particulier.
Et puis…
Et puis j’ai fait rimer nuage avec voyage. Ce n’était pas original mais cette photographie réverbérait mon désir de changement d’air.
Je me suis souvenue d’une phrase écrite en bord de Méditerranée, un soir de janvier. J’imagine l’amoureux, je me fais chasseuse de paysages.
Un personnage m’est venu. Mon bébé roman se sentait bien dans cette image.
J’ai pensé que j’aimerais tisser une histoire ainsi, entre eau et ciel.

* Je suis un peu loin d’Internet… je ne peux donc pas (tenter de) vous commenter… mais bravo à tous ! ;-)

Posté par MAPNANCY à 00:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

La mare aux diables (Venise)

Venise

Posté par MAPNANCY à 00:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :


Méditation (Tendreman Spice)

Etang_bleu

Je reçois beaucoup d’amour, des rivières d’amour
Je suis cet oiseau qui vole, ce poisson qui nage
Mon esprit flotte doucement, parfois il s’envole

Mon corps est dans cette nature, mon esprit dans ce ciel

Je suis ce bébé qui rigole, ce vieillard à bicyclette

Cette femme en minijupe, ce moine zen qui médite
Je suis en moi, je suis en elle

Je suis elle qui jouit dans mes bras

Posté par MAPNANCY à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

L'EMBARRAS DU CHOIX (Joye)

Chaque samedi vient le défi d'écrire un joli texte.

La consigne, elle, est toujours belle et  nous sert de contexte.

Cette semaine, c'est une scène de la nature en joie

Et à nous d'en écrire un texte. C'est l'embarras du choix !

paysage

Peut-être un texte nouvelle vague ?

swirl

Ou bien un texte flou ?

blur

Un bel écrit tout en folie ou juste un peu trop fou ?

Fisheye

Je peux me proclamer prodige...

painting

Ou bien filer un grand vertige...

spirale

Peut-être un schéma narratif...

sepia

Un point de vue très négatif...

negatif

Assez absurde ou factuel...

newsprint

Pourquoi pas tous ?

Yeah ! What the hell !

tous

Vous voyez donc le résultat de m'avoir mise dans cet état

De choisir comment réagir. Pour limiter, c'est le délire !

Merci alors pour l'embarras de m'avoir offert tant de choix !

Bravo à vous, et re-merci ! Mon texte est maintenant fini !

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :

Étangs (Walrus)

Ex grand lecteur de littérature fantastique, j'ai immédiatement pensé, en dépit du bleu du ciel (mais les cumulus vont bientôt virer au noir), à ces étangs de Sologne où Claude Seignolle situe bon nombre de ses récits, qu'ils soient fantastiques, diaboliques ou simplement banals comme ce saisissant "Désirée la sangsue".

Le plus étonnant dans tout cela, c'est que le patronyme de cet auteur provienne du toponyme "Seigne" désignant...  un étang ou un marécage.

Il n'y a pas de coïncidences, le fantastique s'insinue partout...


Allez, une petite image, sans rapport avec le reste (encore que...)

Vouivre0

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

15 janvier 2011

Petite modification de la règle du jeu

Certains parmi vous ont émis l'idée que la journée du samedi leur serait utile pour la rédaction de leur participation. Nous avons trouvé l'idée intéressante et avons donc décidé d'y souscrire en avançant l'heure de publication de la nouvelle consigne.

 

À partir de la semaine prochaine, le sujet du nouveau défi sera donc mis en ligne le samedi matin dès huit heures et une minute.

 

Nous espérons rencontrer ainsi les attentes d'une partie de nos défiants sans que les autres aient à modifier quoi que ce soit à leurs habitudes.

Posté par Walrus à 22:17 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

Défi #133

Qu'évoque pour vous ce paysage ?

DSCF4234

Laissez vos pensées vagabonder. Rêvez, méditez, inventez, écrivez ...

Envoyez vos pensées inspirées à samedidefi@hotmail.fr

Posté par MAPNANCY à 17:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :