Je n'y croyais pas ,c'est vraiment le paradis. La foule, on se croirais dans un supermarché.
Mon unique dossier sous le bras, je me colle en bout de file, inquiet. La charmante vieille dame qui me précede,
pousse à grand peine son dossier surchargé.Se tournant vers moi,elle déclare "mais passez donc devant moi, vous n avez qu'un..."
A quoi je lui rétorque "chère madame,si j'avais voulu me trouver devant vous, je me serais couché plus tôt !"
Sa tête d 'enterrement , j'en ai en corps des remords.