C’est vraiment la foule dans le supermarché des volatiles!
Mon unique article sous le bras, je me colle en queue de file.
La charmante et belle oiselle qui me précède glousse et pousse à grand peine un chariot surchargé.
Se tournant vers moi, elle déclare : « Passez donc devant moi, vous n’avez qu’un paquet de boules … »
Je la coupe et lui rétorque : « Belle oiselle, si j’avais voulu me trouver devant vous, j’aurais caché sous mon aile gauche mon achat et me serais envolé à tire d’aile »
Sa tête de linotte se défit! J’en ai encore des remords …