J'écrirais des poèmes

J'écrirais des chansons

On m'appellerait le fou écrivant

J'écrirais pour les enfants

J'écrirais pour les prisons

J'écrirais pour qu'on m'aime

Je jetterais aux curieux

Ces personnages qui sonnent creux

Là seuls dans mon crâne

Je tricoterais des brouillons d'âmes

Au verso des pages

A chaque alinéa

Je cesserais d'être sage

Et j'oublierais les frimas

De roman en roman

De nouvelle en nouvelle

De paragraphe en paragraphe

Je créerais destins et héros

Je soufflerais surprise et poussière

Je briserais coutumes et circuits

Je passerais de mon bureau

Aux salles de Dubaï et Pluton

Et les théâtres en pâmoison

Écouteraient mes mots

Haïraient mes personnages

Pleureraient de leur sort

Et en tournant la page

Regagneraient leur port

Ma gloire sur les lèvres

Mais tout cela n'est qu'un rêve

Car je ne suis pas riche

Et de ma vie en friche

Dois chaque jour sans refrain

Aller gagner le pain !