Je ne fais rien, j'ai tout mon temps
J'observe les masses laborieuses,
Je ne fais rien je prends mon temps
Je compte mes lessiveuses.


Remplies jusqu'à la gorge elles sont
De billets, bijoux et pépites
Elles  protègent mes picaillons
Des envieux et des parasites.


J'ai pris mes jambes à mon cou
Pour sauver avoirs et actions,
Plus d'attaches, plus de licou
Sable fin et disparition.


Je ne fais rien j'ai tout mon temps
Cocotiers, salsa, fenua
C'est si bon d'avoir tout son temps
E patoto te miti taku va.