la_citrouille

Voilà
    M La ROCHEPOT ou M POT du temps de Charles le Téméraire 1428-1494 proposait déjà au bon peuple des réformes..
    eh oui!!.......et pas n'importe lesquelles des réformes pour se serrer la ceinture, alors que les seigneurs eux allaient à la chasse sur leurs terres et festoyaient allègrement.( leurs femmes avaient de bien belles toilettes )

    les humains de l'époque avaient juste la possibilité de voir si elles étaient potables pour eux.

    Alors ils avaient trouvé une astuce pour ne pas tourner autour du pot des réformes....

    Certains se faisaient un potager,
    -"on'sait jamais la Marie! s'ils nous prennent tout on aura encor'dquoi manger "se disait le brave jean....

    Certains élevaient des potamochères, genre de porcs sauvages.pour la viande
    -"ben quoi tout'se mange dans le cochon!! d'la tête à la queue! que diable !"

    Les paysans et les gens du petit peuple avaient l'habitude de cuisiner le POT-AU -FEU , dans une vieille marmite au coin du feu toute la journée pendant' ce temps ils allaient à leurs occupations....

    Un petit malin du nom de René Gars ( d'où ensuite renégat) eut l'idée lui d'essayer de verser au Potentat un Pot-de-vin     de manière à ce que cette maudite réforme ne les désavantage point tant, après tout les gars avaient payé de toute une vie de  labeur et méritaient un peu de douceur à leur fin de vie! bon dieu!!! avec sa grosse pote ( grosse main maladroite) il tenta de     soudoyer le dit représentant de l'état.

    Mais l'autre lui promit la potence!!

    Notre René Gars pris la poudre d'escampette, et s'en fut à travers champs.....

    Mais c'est ti pas qu'ils avaient mis dans l'embarras la populace ...

    La femme du Jean , "la Marie  potelée", celle qui faisait des couronnes de potentille au moment de fêtes du village et qui était aussi un peu "guérisseuse" avec ses décoctions de potentille astringente, avait eu l'idée de faire venir au village un potier, pour valoriser l'endroit et surtout avec les ventes des poteries de payer les impôts , dimes et autres réformes (toujours sur le dos du peuple)..
    elle comptait faire pot-commun avec les recettes des potiches plus belles pour les riches et poteries en grès pour les autres ...

    -"ah se dit-elle ils nous prennent pour des abrutis mais y parait qu'on aurait de la po ten tia li té  "potentialité" voilà le mot tel que j'lai entendu, et ca veut dire l'père Jean qu'on a de la ressource, j'te le dis!"

    Elle fit même creuser une poterne qui était reliée au château du seigneur, et elle allait vendre ses potiches et poterie au châtelains et habitants du château!!(une ville dans le château se développait)
    -" ma foi! l'commerce marche bien, j'aime même de quoi payer la potion du bon docteur, car mes remèdes de guérisseuse n'ont pas
    fait d'l'effet sur mon Jean c'tte fois-ci, j'avions même "essayé la soupe d' potiron, cuite dans mon gros pot toute la journée, un pot-pourri
    de ragout de potochères, mais rien y a fait! le jean est toujours malade "!! vain dieu!

    La v'la partie dès potron-minet à travers champ se quérir du bon docteur!!

    -"Bonjour l'docteur, v'la mon jean qu'est d'travers, j'arrive pas le redresser, ya plein d'boulot!! pour vos soins voici un pot-pourri de ma fabrication , vot' maison sentira le bonheur, allons-y docteur voir mon Jean"

    le docteur diagnostiqua une dépression saisonnière grave, il ne tourna pas autour du pot et dit au Jean
    - " mon brave! les réformes de M POT vous ont fait tourner la cafetière, vous avez peur de votre avenir, oui , mais c'est pas en vous rongeant les sangs que vous allez  y arriver, votre femme la belle Marie potelée à plein d'idée , suivez-la et allez de l'vant, vous savez bien que c'est dans les vieux pots que cuisent les bonnes soupes ( expression connue depuis ce temps et cette histoire) alors mon brave mangez votre soupe de potiron, vaquez à vos occupations et votre M POT qui nous demande trop d'impôts on va s'en occuper nous les notables ............il sera pas réélu , je me présente à sa place...avec moi vous aurez un bien meilleur destin"

    -"bon dit l'jean ça c'est une bonne nouvelle, mais vous croyez que ceux d'en haut vont vous laisser faire??"

    -"on verra bien, on est une équipe à vouloir changer les choses, pour qu'elles soient plus justes, mais il va falloir discuter avec le seigneur et lui expliquer les soucis du peuple, qui les fera remonter jusqu'au roi ,on va former  une sociale pot-à-raison ,pour le bonheur des peuples ! on mettra dans un pot toutes les bonnes raisons de tous, et on leur apportera ( d'où l'expression depuis péroraison)....

    -ben si vou'ledites!

    la suite des négociations fera une autre histoire et une autre     histoire .........ils en discutent encore entre eux, nous sommes en 2010 !