… Alouette, tu pars, le gosier tout gonflé
               De jeunes mélodies,
Et tu vas saluer le jour renouvelé…

Puis plus rien…
L'enfant regarde le maître, le maître regarde l'enfant.
L'enfant voudrait bien se souvenir de la suite.
La suite voudrait bien se souvenir de l'enfant.
Et le maître ?
Le maître attend.
Il a tout son temps, le maître.
Mais pas l'enfant.
Mais pas l'alouette.

Dans le fond de la classe des chuchotements légers :
- Dans l'air te balançant, tu montes et tu chantes,

               Et tu montes toujours…
L'enfant n'entend pas, il regarde le bout de ses chaussures.
Le maître entend, il fronce les sourcils d'un air sévère.
Les chuchotements cessent aussitôt.
Puis plus rien…

L'enfant regarde le maître, le maître regarde l'enfant.
L'enfant aimerait faire plaisir au maître.
Le maître aimerait faire plaisir à l'enfant.
Mais l'enfant ne se souvient plus des mots.
Mais les mots ne se souviennent plus de l'enfant.
Et le maître ?
Le maître sait les mots.
Il a tous ses mots le maître.
Mais pas l'enfant.
Mais pas l'alouette.

L'enfant baisse la tête.
Le maître se lève.
Derrière la fenêtre, un frôlement léger…
Comme un battement d'ailes.