« Quand l’oiseau-scie lance son cri

le bois entier est décimé ! »

*

« Quand l’oiseau « SILENCE » (sans cri)

mime la scie, point de copeaux ! »

*

« Par chemins routes et sentiers

quand l’oiseau s’y lance sans cric

impossible de faire la roue ! »

*

Voilà ce que se disait l’oiseau-scie qui rêvait d’être un grand poète. Il avait des idées à la pelle mais son caractère ombrageux nuisait à son image de marque. Certains jours en effet il n’était pas à prendre avec des pincettes !

Drôle d’oiseau que cet oiseau-scie !

Drôle de scie en bec à oiseau !

Drôle de bec où l’on mit la scie

* * *