Le doudou d’Aziliz a des z’ailes.
C’est une abeille.
Les z’ailes tissées de la belle abeille se frottent contre son nez.
Aziliz aime.
Le contact des z’ailes de l’abeille lui apporte la sécurité.
Aziliz, de son doudou, n’aime que les z’ailes.
Et elle met un soin zélé à vérifier
Que les z’ailes de l’abeille restent toujours bien nouées.
Si le tissage des z’ailes est moins serré
Elle boude
L’abeille hier aimée. 

Que sont les anciennes abeilles d’Aziliz devenues ?
Elles ne sont pas perdues.
Elles sont juste boudées.
Elles ont perdu leurs z’ailes.
Qui rêverait d’étoiles avec un doudou qui aurait perdu ses z’ailes ?
Aziliz sait qu’il faut des z’ailes pour voler.
Peut-être pour voler des ses propres ailes ?

L’abeille aux ailes cassées doit être à chaque fois remplacée.
Mais… c’est la loi de la nature, non ?