Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le défi du samedi
Visiteurs
Depuis la création 1 044 258
Derniers commentaires
Archives
4 septembre 2010

080808 (Vanina)

Nos horizons se sont joints à la limite où
Océan et ciel se fondent en l’éternité,
Sous le signe de l’anneau, d’une promesse d’août.

Fusion et harmonie animent nos vies,
Il est mon autre, je suis son moi insoupçonné.
Avec lui, mon double et à la fois ma moitié,
Nous irons où la vie veut bien nous porter,
Ça et là, parfois brinquebalés mais
A jamais l’un à l’autre. Heureux à l’infini,
Il est moi et je suis lui, tel un miroir qui
Lie et nous dissocie. Au-delà du reflet,
L’âme devient « nous », indissolubles, unis.
Etre deux en un, le regard vers la lumière,
Suivre la route de nos rêves, l’esprit ouvert.

Commentaires
V
@ Joye, bien trop de compliments ... mais je suis touchée.<br /> <br /> @ Joe Krapov, merci...<br /> <br /> @ Fafa, nous nous les souhaitons aussi!!!<br /> <br /> @ Walrus, l'infini est parfois représenté par le cercle... ou alors il n'est qu'un 8 de plus (avec une rotation de 90°)...<br /> <br /> @ Venise, la prise avec le réel existe, évoqué par "Ça et là, parfois brinquebalés mais"... L'important est d'être vigilant à l'autre en ne s'oubliant pas soi-même... La vie nous a déjà séparés une fois, deux je ne puis l'imaginer...<br /> <br /> @ MAP, bise à toi.<br /> <br /> @ Zigmund, tout à fait... Merci pour le jeu de mots!<br /> <br /> Sourire<br /> Vanina
Répondre
Z
un poème d'amour parfaitement réfléchi
Répondre
M
"L’âme devient « nous », indissolubles, unis."<br /> SUPERBE façon de fêter ce 08-08-08 !!!<br /> Joie de te retrouver Vanina avec cette magnifique déclaration d'amour !<br /> Bises à vous deux de tout coeur !
Répondre
V
après viendra le temps de la désillusion il est inversement proportionnel à l'ascension du texte .<br /> je me languie de voir la chute ou simplement une meilleure prise avec le réel !
Répondre
W
J'ai bien aimé vos mathématiques amoureuses où le double est la moitié...<br /> Prenez cependant garde, la solution de l'énigme est zéro (ou l'infini mais c'est plus contestable).
Répondre
Newsletter
Le défi du samedi