Ma petite boite à bonheur est taillée dans le chêne. De ce bois noble et chaud, qu’est celui de nos forêts.  Elle n’est pas bien grande. Cela n’est pas grave, je ne suis pas gourmande, juste friante d’un joli capitonnage en cellulose, pour m’y glisser doucement. Et cela quelque soit l’heure, mon appétit est sans limite.

Ma caissette n’est pas toute jeune, c’est pour cela que je l’aime. Elle a traversé les ans. Et par tous temps ! même humide, elle me plait. J’aime passer ma langue le long de ses fibres.

Ce petit coffre est une authentique œuvre d’art, sculpté de part en part des morsures de dents d’étalon trop z’ailé lors de la parade nuptiale.

En fait, c’est mon petit garde-manger secret ! Dedans je collectionne copeaux, miettes pareilles à celles du taille crayon, sciure et autres poudres ambrées. j’ai souvenir de camarades soldats et ouvriers qui vivaient dans les arbres ou arbustes sur pied, jaloux et prèts à tout pour acquérir un tel trésor. Mais bec et ongles,  je saurais le défendre!

Cercueil

signé « petite termite rouge »