A mon amour, le samedi 28 août à Lyon

Si je t’offrais Venise, ce seraient les reflets des palais sur les canaux, l’ombre jouant avec la lumière, et ce mystère des cours cachées.

Si je t’offrais Vérone, ce serait ce glacier au coin d’une rue sans touristes.

Si je t’offrais  Milan, ce serait cette dentelle de pierre sur le toit de la cathédrale, et ce chemin des chapelles à proximité.

Si je t’offrais Paris, ce seraient les bouquinistes du quai de Seine.

Si je t’offrais un château dela Loire, ce serait Amboise, avec le Clos-Lucé. Si je t’offrais l’océan, ce seraient Fécamp, Etretat, Honfleur…

Si je t’offrais Toulouse, ce serait un jardin japonais dans un coin de la ville.

Si je t’offrais Bandol, ce serait un appartement face à la mer, en janvier.

Si je t’offrais Lyon, ce serait un banc au parc de la Tête d’or, et puis, et puis… Si je t’offrais un bout de montagne à vaches, ce serait un chalet de rien dans un village sans boulangerie, entre Ain et Jura.

Si je t’offrais l’aventure, ce seraient Montréal et Québec, Budapest, New-York, Amman, l’Iowa, etc.

Si je t’offrais mes lieux… je te donnerais mon cœur !

Captaine Lili.