Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Le défi du samedi
Visiteurs
Depuis la création 1 051 173
Derniers commentaires
Archives
22 mai 2010

Archéologie du cœur... (TataBéa)

Archéologie du cœur
Cœur d'archéologie

 

Pleurs étouffés
Peur criée
Malheur frôlé
Joueur lassé
Langueur étirée
Moiteur chiffonnée
Saveur relevée
Sueur effrénée
Vigueur espérée
Douceur murmurée
Bonheur partagé

Publicité
Commentaires
K
Beau couplage entre les "eur" et les "é(e)"... certains me plaisent tout particulièrement. Bravo et merci Tatabéa !
Répondre
Z
dissection à coeur ouvert<br /> une belle idée et un beau poème
Répondre
T
Je fais un copier coller de Papistache, car c'est de suite à ça que j'ai pensé quand j'ai fini la lecture de ce beau poème: <br /> "Au terme des épreuves, quand même, le bonheur !"<br /> Et en rime unique en plus.<br /> Bravo Tatabéa:-)
Répondre
V
Rassurez-moi... la liste n'est pas exhaustive? <br /> <br /> Pourquoi le cœur, au fait? C'est une question que je me suis souvent posée. Je pense que c'est une question de romantisme: dire le cerveau, ça fait tout de suite plus chirurgical. <br /> <br /> Comment est-ce que l'on entreprend une fouille du cœur? <br /> <br /> Belle idée, TataBéa.
Répondre
J
Difficile derrière ce beau temps des cerises de ne pas apparaître comme un merle mot-coeur !
Répondre
M
Merci de nous parler à coeur ouvert TataBéa !
Répondre
S
Archéologie poético-vasculaire... Chirurgical mais émotif !
Répondre
P
Au terme des épreuves, quand même, le bonheur !
Répondre
J
Un très beau tableau peint en quelques petits coups de pinceau ! De la poésie comme je l'aime ! Bravo !
Répondre
Newsletter
Publicité
Le défi du samedi
Publicité