03 avril 2010

Défi 101

Après vos très nombreuses participations pour les 100 mots de notre  100ème défi

-Un grand BRAVO à vous tous chers amis défiants !!!-

Voici le  101ème défi proposé par  Cartoonita  :

La disparition

Qui a disparu ?

Un proche, votre meilleur ennemi, le "e" de Perec,

le chat de la mère Michelle, vos clés de voiture ?

 Racontez-vous !

et faites apparaître vos disparitions à 

samedidefi@hotmail.fr

Posté par MAPNANCY à 17:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :


Statistiques

La fréquentation des défis (par semaine) depuis la rentrée de septembre 2009 :stat

Posté par Old_Papistache à 17:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Il y aura (Vanina)

Dimanche, il y eut cent mots moqueurs, ardents ! Hommages aux défiants : « Coup de cœur pour la centième… »
Lundi, il y eut cent mots ; un peu de moi encrée au fil d’« Aimer écrire ».
Mardi, il y eut « 38 "sâ " pour cent mots » : une contrainte de plus !
Mercredi, il a eu cent mots sous les projecteurs : « C’est écrit sur son front »
Jeudi, il y eut un sans mot, trop de fièvre, aucun texte n’a germé.
Vendredi, il y eut cent mots, délire fébrile, annonce pascale : « Meilleurs v’œufs : dur ! »
Il y a aujourd’hui cent mots-bilan pour une promesse d’avenir.

Posté par Walrus à 17:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

Défi du Samedi (Brigou)

Déjà le 100e défi …. Pour ma part au moins 100 passages pendant deux ans, au moins 100 lectures avec plus de 100 découvertes, plus de 100 coups de cœur, plus de 100 surprises, plus de 100 moments d’émotion, plus de 100 moments de tendresse et ce fut aussi plus de 100 commentaires distribués, presque 100 mercis donnés à tous ceux qui m’ont lu.

On occupe tous des étoiles différentes mais le samedi grâce au Défi tous les chemins des amis se croisent. Alors je souhaite longue vie à cet endroit merveilleux et encore beaucoup de lecture à venir.

Posté par valecrit à 16:10 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

Merci, merci, merci !!! (joye)‏

La semaine de sans mots - c'était tout sauf - tirera sa révérence. Les flots qu'a fait jaillir la consigne s'en iront, heureux d 'une semaine de fête. Ils ont laissé des cadeaux, des surprises, du feu, de l'eau, de la chaleur et des frissons. Ils nous ont parlé de la pluie et du beau temps, ils ont fait sourire, soupirer, rire, et larmoyer. Cela a été une semaine de prose et de poésie, une semaine chantante, murmurante, chuchotante, éclatante. Et le boulot de Walrus, MAP, Papistache et Val, tout pour notre plus grand plaisir. Énorme. Merci, merci, merci.

Posté par Walrus à 15:58 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

Sans. ( Kloelle)

Sans mots. Les muscles de mon cou contractés, les images qui défilent sans jamais se fixer. Sans mots alors que tant d’émotion à dire. La pluie s’est arrêtée, les nuages remontent doucement dans le ciel. Sans mots, trop de maux. La tasse en porcelaine, le thé brulant, les rues encore mouillées. Sans. L’inanimé. Les mots absents, en vacances, perdus peut être. Un frisson dans le bas du dos, une trouée dans les nuages, un coin bleu, presque trop bleu. Sans mots peut être mais des sourires, des défis, des amis. A mi-mots. Amis mots. A vous Merci.

Posté par Walrus à 15:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

Owed (joye)‏

Il n'est pas breton, il est Popov

Ce merveilleux poète, Joe Krapov,

Qui écrit mieux que Nabokov,

Ce merveilleux poète, Joe Krapov !

Riant comme des balles kalachnikov,

Ce merveilleux poète, Joe Krapov !

Sa science qui est un beau best-of

Du merveilleux poète, Joe Krapov !

Jamais une méchante apostrophe

Du merveilleux poète, Joe Krapov !

Il flotte comme un petit rhinolophe,

Le merveilleux poète, Joe Krapov !

Ses fans ne disent jamais « Oh non ! Bof ! »

Au merveilleux poète, Joe Krapov,

Ravis de lire ce philosophe,

Le merveilleux poète, Joe Krapov !

Posté par Walrus à 09:37 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

Mots passants (joye)‏

La vraie histoire, bel ami, est la vie errante au clair de lune ou au soleil fort comme la mort qui appartient à notre coeur. L'inutile beauté sur l'eau, les choses et l'autre - à nous, deux amis unis par la ficelle du sort. Quelques contes du jour et de la nuit, une lettre d'un fou. Mais sait-on quels sont les sages et quels sont les fous, dans cette vie où la rsion devrait souvent s'appeler sottise et la folie s'appeler génie ? Alors, prudence : Ce que l'on aime avec violence finit toujours par vous tuer !

Posté par Walrus à 09:36 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :