On dit : Le temps appartient à ceux qui se lèvent tôt.

Pourtant, regarder l’heure, entendre les enfants descendre presque silencieusement à 10 heures…

Se dire que c’est dimanche, que rien, RIEN, ne nous oblige à nous lever, et tout doucement refermer les paupières… Elles sont encore lourdes, la tête aussi, et tout le corps est engourdi de sommeil, calme, au repos.

Ouvrir un œil, peut-être, sur le soleil qui pointe à travers les rideaux. Entendre le silence qui enveloppe doucement toute la chambre. Rester encore indifférent à tout problème domestique.

Sourire de bien être

Sourire à son Amour, là tout chaud à côté.

Se laisser porter par le temps, qui n’existe plus d’ailleurs, se lover dans la chaleur du cocon.

Laisser l’esprit se guider par une main qui caresse soudain en somnambule.

Abandon total de soi et plus si affinités rigole