Olivier commençait à trouver le temps un peu long...
Il en venait presque à regretter d'avoir accepté ce job d'Aiguilleur du Temps tant il trouvait son travail routinier.
D'un autre côté, tout ce qu'on lui demandait c'était d'être ponctuel, fiable et répétitif.... en quatre mots, Que Ca Tourne Rond.
Passé 'Stetson' et juste avant de pointer 'melon Charlot' il ressentait toujours comme une gêne au creux de l'estomac qui le démangeait violemment au point qu'il n'avait qu'une hâte... atteindre le 'claque' au plus tôt. C'est pourquoi dans sa précipitation, le changement de galure faisait plus souvent cinquante minutes qu'une heure, vu qu'il avait été nommé au poste de petite aiguille.
Un canotier de passage lui souffla qu'il devait faire une crise de démon de midi et qu'à celà il n'existait aucun remède.
Tout ceci agaçait la Main au plus haut point car dans ces moments-là, l'organe affecté à la grande aiguille était forcé d'accomplir son tour plus vite qu'à l'habitude, au prix de fourmillements désagréables aux extrémités. Olivier eut beau prétexter en lissant sa moustache une sombre histoire de conflit entre forces centripète et centrifuge, rien n'y fit: la main fourmillait quand Olivier fringalait, tant et si bien qu'on dût faire venir à grand frais un maître horloger de Panama avant que le mécanisme ne se prenne en grippe.
L'expert balança un moment, bava des ronds de chapeau avant de diagnostiquer une inflammation chronique de l'axe abdomnial et prescrivit des cataplasmes de Kouign Amman dont il farcit le chapeau rond.   
L'axe bien beurré, Olivier retrouva assez vite un haut de forme et une certaine régularité pour le plus grand soulagement de la Main; pourtant ce régime demi-sel l'amaigrissait d'heure en heure et il devait envisager une reconversion au plus tôt.
Il avait entendu parler d'un poste d'Aiguilleur vacant sur une horloge maghrebine et l'idée de se frotter à une main de Fatma et quelques chechias ne lui déplaisait pas; il se promit de descendre à 'Ascot'... enfin à deux heures!