Dans la valise de Scherzos, Lemouton a laissé de côté les cahiers poussiéreux. Les trois autres locataires s’en occupent. Lui s’est emparé des chemises dans lesquelles il a trouvé des collages, des bouts de papier de toutes sortes, les cent mille milliards de poèmes (porqué no, Raymond ?) sur leurs feuilles à carreaux roses et la cocotte en papier faite avec une copie d’écolier à grands carreaux.

cocotte_photographii_e


Il la déplie et lit ceci : (ne vous abimez pas les yeux, cliquez sur l'image pour lire le texte ci-dessous ! Après ouverture, vous pouvez agrandir encore la taille d'affichage en cliquant sur ctrl et + plusieurs fois ; pour revenir à l'affichage normal faites ctrl et - ou ctrl et 0[zéro])

cocotte_depliee_1


cocotte_depliee_2

Sur une bande de papier séparée figurent la date, le nom de l’élève, sa classe, la nature du devoir et la correction en rouge du professeur. L’annotation de l’enseignant dit ceci :

«Elève Scherzos, vous avez une belle écriture mais vous êtes nul en ornithographe : vous n’avez compté ni les onomatopées, ni les noms d’oiseaux! Je mets 1 sur 20 pour l’encre et le papier».