Mes amis du défi, je suis un peu ennuyé (c'est un euphémisme, vous l'avez décrypté). Cette semaine, je voulais vous donner à lire un petit texte charmant qui m’avait ému ; je l’ai égaré.

C’est Vitaly, la petite-fille de Madame Yvonne* — arrière-petite-fille pour être exact, elle a neuf ans et tremble sous la molle férule d‘une institutrice qui s‘effraie de la moindre poignée de mains —  qui me l’avait confié afin que je l’aide à en faire le commentaire. Ne me restent que les cinq questions que la défiante (pour "circonspecte") maitresse a fait copier dans le cahier de brouillon de la petite Française au prénom russe.

*Madame Yvonne ? Ma voisine !

Vous m’obligeriez, chers amis, en tentant de retrouver, sinon le texte original, du moins un qui lui ressemblerait.

Vrai ?  Vous acceptez de relever le défi ! Oh, c’est gentil !

Je vous livre les questions :


  • Qu’est-il arrivé à Sophie ?
  • Pourquoi pareille mésaventure lui arrive-t-elle ?
  • Quelles qualités lui manquent encore ?
  • Comment nommer l’attitude de François ?
  • Que prouve la dernière phrase ?

Vous enverriez  à samedidefi@hotmail.fr pour le samedi 17 octobre ?
Je vous embrasse.
Papistache