- Ben, t'es encore à poil à c't'heure ?! T'exagères!

- Ben, j'arrive pas à mettre la main sur ma gaine.

- Laquelle ? La blanche ou la chair ?

- Non, non, non ! Celle avec les dentelles.

- M'enfin, bidon, on n'est pas samedi.

- Moui, mais c'est ton anniversaire quand même.

- Et c'est pas cette semaine que t'as tes ragnagnas ?

- Ben non, chonchon. C'est pas toutes les semaines.

- Vouiche, mais vu comme t'étais encore grognasse pas plus tard que ce matin...

- T'as pété au lit, aussi. Tu sais que je déteste ça, le matin.

- Je t'avais dit de faire des nouilles. C'est sensuel, ça, les nouilles. Mais non. Le jeudi : chou farci.

- A propos de sensuel... si tu crois que je t'ai pas vu mettre du sel dans ton chou ! Le docteur t'a bien dit que c'est pas bon pour ce que t'as.

- Eh bien figure-toi, que j'ai vu l'autre jour à la télé qu'ils disaient que la gaudriole, ça vaut tous les régimes... alors comme on est vendredi, je m'étais dit que je pouvais faire un écart avant samedi.

- Et à quelle heure tu r'gardes donc la télé pour voir des trucs pareils ?

- Comme d'hab', vers deux heures du mat ! Sauf que vu que t'as résilié mon abonnement à K-nal, maintenant je me tape les rediffs de la nuit.

- Bah, tu f'rais pas mieux de dormir ? que t'es tout patraque en ce moment, mm ?!

- Je dors bien... quand j'ai pas mangé d'chou, chou. Pi je dormirais mieux si le samedi revenait plus souvent dans la semaine.

- Oui, ben piskeu t'en parles, où qu'elle est cette gaine ?

- La blanche ?

- Tu l'fais d'exprès ou quoi ?

- Si je te disais ce que j'en ai fait, tu vas encore partir pour une semaine de ragnagnas dans le ciboulot, avec Auberge du Cul-Tourné et tout et tout.

- Ooouh, bah, ce que j'en dis, moi...! C'était pour te faire plaisir, hein. Après tout, c'est ton anniversaire pas le mien.

- Pi t'aurais fait quoi d'autre qu'un samedi - vu qu'on est pas samedi ?

- Ben justement, c'est ça l'truc. Sauf que j'aurais besoin de ma gaine.

- Tu veux pas mettre la chair ? J'aime bien moi la chair, tu sais.

- Oh non, je trouve qu'elle me boudine un peu. Et pi je la mets d'jà le lundi et le jeudi. Là, je voulais te faire le grand jeu.

- Donc le grand jeu c'est samedi, mais la veille et une fois l'an, quoi.

- Oh, eh! A nos âges, j'en connais pas mal qui s'contentent du premier samedi du mois.

- Ah ouais, quand même ! Sévère le régime.