Aux anges - Tiniak

- Vé, Janine! sais-tu ce que je viens d'apprendre par la poste ?
- allez, raconte, ma belle, que tu me fais languir.
- te souviens, Mireille ?
- Mireille ?
- Mireille !
- pas Mireille au piano, kémmèmeu ?
- naaaan, tu me fais peine! Mireille des Aiguilles.
- ké, elle est encore en vie, celle-là ?
- ébé nan, justement pas. c'est une aide-soignante de où elle était
qui me l'a annoncé dans une lettre. c'teu dame, elle m'a retrouvée
dans un carnet à elle, dis... parmi d'autres !
- tu veux pas dire... ?
- ébé, si ! je pense bien.
- maaaaa ! ça va pas faire que des heureuses à réveiller des
souvenirs qui fâchent, vé !
- avouiye. bon, pour moi, il y a prescription, eh : j'ai eu trois maris.
mais pour La Fanette, La Bernadette, La Proserpine Poelpré... ça va
faire un joyeux raffût, je te le dis !
- maaa, peuchère! tu penses, on peut dire qu'elles vont pas être aux
anges.
- ébé voilà, tu me souffles ma réponse.
- ... ?
- ... au courrier, il faut bien que j'y réponde.
- tu vas quoi dire ?
- que si elle le brûle le carnet de l'aiguilleuse, la dame, on sera toutes
aux anges.
- abévouyeu, peuchère.

Posté par Janeczka à 17:01 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :