J’ai toujours été un angoissé du bocal. A me torturer pour tout et n’importe quoi. Je me rongeais tellement les sangs que j’ai eu mon premier ulcère de l’estomac à six ans, les médecins n’en revenaient pas. Je me consumais, pour ainsi dire,  de l’intérieur.

On m’a donc interdit d’utiliser les transports publics, j’étais considéré comme une matière dangereuse. Soumis à étiquetage et à règlementation spécifiques. Tellement corrosif que j’irritais tous ceux qui m’approchaient.

On peut dire que je ne manquais pas de piquant.

Un jour que je marchais dans la rue, je suis rentrée dans une jolie jeune fille. Sur le moment, je l’ai trouvée plutôt caustique. Ce n’était pourtant pas ma faute si on s’était tamponnés. Mais croyez-le ou non, elle m’a transformé.

Elle m’a totalement neutralisé, je suis devenu doux comme un agneau.

Pourtant, elle n’a rien d’extraordinaire, elle est même très basique. Et plutôt forte. Mais c’est la femme de ma vie.

L’amour est tout de même une drôle de chimie.