C’est bien ma veine ! Moi qui espérais me coucher tôt, voilà le couple là, sur le côté qui commence à se disputer… Ils en ont pour un bout de temps à se rappeler toutes leurs rancoeurs… « Psst ! Voulez-vous boire un dernier verre avant la fermeture ? Je vous l’offre ! Dépêchez-vous, parce que je vais rendre mon tablier ! »… Ils ne m’entendent même pas ! Mon dos commence à me faire souffrir ! Et l’autre en face, avec son air de dormir, je parie que c’est un détective privé ! Ca fait plus d’une heure qu’il n’a rien commandé ! Il ferme les yeux mais je suis sûr qu’il ouvre ses oreilles…

Mon collègue Albert m’a dit « c’est vraiment gentil de ta part de me remplacer ce soir ! J’ai un rendez-vous important. Tu sais, le mercredi, les oiseaux de nuit sont rares, tu pourras fermer la boutique assez tôt ! » Assez tôt ! Tu parles ! Il est plus de deux heures et ces trois clients n’ont pas l’air pressé ! En plus, ils ne sont même pas intéressants… un muet et deux qui s’engueulent à voix basse, comment voulez-vous que je tue le temps en conversant avec eux ? Et ma chérie qui doit m’attendre… Ce matin, en m’embrassant, elle m’a susurré à l’oreille « ce soir, c’est le jour des câlins… »

Je vais lui téléphoner pour la rassurer !

Allo ?... Allo?... Albert ?... Mais qu’est-ce que tu fiches chez moi à cette heure ?