26 avril 2009

Ont envoyé leur album à l'éditeur

Zigmund ; Walrus ; tiniak ; Poupoune ; Joye ; Vegas sur sarthe ; MAP ; Virgibri ; Martine27 ; Joe Krapov ; Val ; rsylvie ; Sebarjo ; Papistache ; shivaya-warduspor :

Posté par Walrus à 19:46 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags :


#58, le défi de la semaine...

Les éditions “DÉFI DU SAMEDI” cherchent pour  leur nouvelle collection “Yeux grands ouverts” des auteurs de littérature jeunesse.

La collection
“Yeux grands ouverts” sera destinée à un public de 5 à 8-9 ans (enfants qui commencent à lire seuls) et se propose de faire découvrir aux apprentis lecteurs les réalités du monde. Tous les thèmes de société peuvent être envisagés, en quelque endroit de la planète que ce soit. Un seul thème sera traité par album.

Le défi sera d’éviter de tomber dans la mièvrerie tout en gardant en tête que les enfants devront pouvoir lire seuls chacun des titres de la collection.

Les auteurs enverront leur(s) manuscrit(s) à l’éditeur :
samedidefi@hotmail.fr pour le samedi 2 mai 2009, 9h 00 ; ils rédigeront, également, la quatrième de couverture qu’ils placeront en tête de leur production et n’oublieront pas de donner un titre.
Dans chaque album, il a paru souhaitable qu’un enfant, garçon ou fille, aide à l’identification du lecteur,  mais tout autre procédé pourrait être envisagé, au gré de l’auteur.
Les textes illustrés sont acceptés.

Posté par Old_Papistache à 08:00 - - Commentaires [80] - Permalien [#]
Tags :

25 avril 2009

Adieu à l'hiver‏ (Joye)

joye

Posté par Walrus à 15:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :

Akel ...

Dans un monde futuriste, et à l’autre bout du globe...

Dominique,

Adieu adieu adieu adieu adieu adieu adieu adieu adieu adieu adieu adieu adieu adieu adieu adieu adieu adieu adieu adieu adieu adieu adieu adieu adieu... bref, A-D-I-E-U !

Bon, j’espère que t’as compris, là. Je ne VEUX plus recevoir d’SMS (ni d’autres genres dérivatifs) de ta part, sinon je change de numéro de portable. Nah.

Voilà, c’était tout.

Amoureusement,
ta Patricia qui t’aime.

 

 

Chéri,

Tu tenais à ce que je t’envoie une lettre d’adieu, la voici. En général, je pense, les lettres d’adieu sont toutes garnies de mots doux et de remerciements en tous genres, sans oublier, bien entendu, les diverses digressions qu’entraîne quelque souvenir agréable. Ne va pas me dire que ça va être une sorte de thérapie pour moi, parce que je ne te croirais pas. La situation est différente, mais je tenais quand même à te dire ceci :

« Ton suicide a été inutile, puisque je ne t’ai pas trompé (enfin, si, mais tu devines comment). Mais, tu sais, maintenant que tu t’es vraiment suicidé, je peux vraiment te tromper. Hé oui, c’est la vie, t’y peux rien (et moi non plus). »

Bisous,
ta chérie qui a bonne conscience.

 

Infirmière,

Je vous envoie cette lettre pour vous faire connaitre les raisons qui m’ont poussé à quitter votre hôpital. Les mois passés en votre compagnie ont été un vrai calvaire (si si !). Mais on m’a forcé à me montrer poli, aussi ai-je été obligé d’être gentil. N’ voyez aucun mal, rassurez-vous, mais j’ai toujours été un homme franc, alors ne vous étonnez pas que je le sois (pour une fois) dans ma lettre.

Retenez donc ceci : je suis jeune, j’ai déjà 24 ans (et vous 52, j’imagine), et vos avances ne m’intéressent pas.

Choquée ? Mais oui, moi aussi, moi aussi...

 

Sur ce !

 

Mon cher patron,

Jespère que vous allez bien, et que vous passez dagréables moments en compagnie de votre épouse. Cest vraiment dommage, vous savez, que vous ayez si vite été mis à la retraite. Cest surtout dommage pour vous, remarquez, parce que maintenant que vous nêtes plus là, je peux faire tout ce que je veux.

A comprendre par là : jai pris votre place et, sincèrement, je trouve que cest tant mieux !

P.S. : Vous avez le choix dune libre interprétation, bien sûr.

N. K.

 

 

Cher professeur,

On vous aimait beaucoup, vous savez. Normal, dira Martin, vous étiez un chouette numéro : drôle, amusant, énergique et fringué comme pas permis. On regrette votre départ, sincèrement, vous allez beaucoup nous manquer.

Bon. Pour la peine, je vous envoie les mots doux des autres. En gros, ça donne ça :

Mangez bien, dormez-bien, donnez-nous de vos nouvelles, restez pour toujours le même, n’oubliez pas mademoiselle Annabelle, amusez-vous bien avec vos nouveaux élèves, et, surtout...

NE NOUS OUBLIEZ PAS !!!

Bisous,
vos élèves

 

Posté par valecrit à 15:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

Cher Père Colateur (Tilleul)

Tu m’avais promis de la chaleur et de la douceur chaque fois que j’en aurais besoin…

Tu devais assouvir ma soif de toi, me tenir éveillée pendant les longues soirées d’hiver… Je frémissais à ton odeur…

Avec toi, je rêvais au bonheur éternel… Je connaissais tes envies, je savais sur quel bouton appuyer pour te faire démarrer…

Tu m’as déçue !  Tu es trop vieux, tu craches, tu ronfles et le café que tu me sers est devenu trop clair… Dès demain je te remplace !

 

M.Lecaféfort


Posté par valecrit à 15:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :


Oups ! (rsylvie)

A dieu n’en déplaise,

Je suis rabelaise.

Alors gourmande,

J’en r’demande
.

 

Et scie

de la vie

Le couperet

passait…

 

Adieu, je suis ben aise.

J’ai connu la b….

La bonne chaire,

Alors, une mise en bière !

 

Et scie

de la vie

Le couperet

passait…

 

-« Bon dieu » ! je crierais

En supplications me morfondrais

-"Non de dieu ! j’ai

Quand même bien le droit de rester" !

 

Et scie

de la vie

Le couperet

passait…

 

Non vraiment, rien à faire,

Je ne peux m’en satisfaire. ?

Etouffez-moi,! Mes lèvres bâillonnez
Plutôt que de vous saluer.

Posté par Walrus à 15:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

Singing telegram pour un révolutionnaire‏ (Joye)

Au revoir, adieu, bye-bye, tchao,
J’veux plus que tu parles de Mao
Je lirai le reste dans le dazibao
Au revoir, adieu, bye bye, tchao.

 

Au revoir, adieu, bye-bye, tchao,
Ton manifeste m’a mise K.O.
Je ne peux plus de ton know-how
Au revoir, adieu, bye-bye, tchao.

 

Au revoir, adieu, bye-bye, tchao,
T’as bu ton dernier cacao
On se reverra peut-être bien là-haut
Au revoir, adieu, bye-bye, tchao.

 

Au revoir, adieu, bye-bye, tchao
Je ne veux plus de ton chaos
Je m’envole comme un calao
Au revoir, adieu, bye-bye, tchao

 

http://www.onmvoice.com/play/5196

Posté par Walrus à 15:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :

Adieu Ueida‏ (Joye)

Adieu Ueida ! 

Emor D. Nilap

Posté par Walrus à 15:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

4 adieux à 4 mains (MAP & Val)

Président,

Au revoir Président ! Au revoir, au revoir, Président !

Nan, moi, j’ai pas gagné le gros lot, j’anticipe ! De toutes façons, j’peux plus venir bosser, on ne me décolle plus de la machine à sous.

Pierre

L_enfer_du_jeu_2

Pierrot,

Je te quitte.

Je t’aimais bien pourtant, mais Jeannot, lui, il a des Durex à plein de parfums.

Et même que c’est sans calorie. Pourtant, c’est aussi bon…

Copie_de_DSCF3887_2

Poupette,
T'es chouette
Mais tes polpettes
Ras la casquette!

Les_Polpettes_3



Adieu, colimaçon.
Je t'ai troqué contre un escalator
Hight tech, et tout confort!
Mamoune

Colima_on___1

Posté par valecrit à 15:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :

L'adieu du physicien (Joye)

Je ne dis pas adieu, je ne crois pas à Dieu. J’ose alors dire « à plus tard ». Comme ça, ce ne sera pas grave si ce plus tard n’arrive jamais. La science nous permet de ne pas craindre l’inconnu. On se retrouvera, et nous serons même un peu plus jeunes à la fin du voyage. Puisque l’énergie n’est ni créée ni détruite, la nôtre existera pour toujours, même si ce n’est pas dans cette forme actuelle. Donc, jusqu’au jour quand nos atomes se retrouveront crochus autrement et ailleurs, je t’embrasse.

Posté par Old_Papistache à 15:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :