Monsieur Whiskas était un psychologue de haute tenue, à la pointe de la technologie. Il allait jusqu'à proposer des consultations sur le web, en mode Chat sur Toubib.fr : votre généraliste et spécialiste en ligne, c'est vous dire !

 

Il était de ceux qu'on appelle aujourd'hui des psy-in, des psy aux eaux tranquilles et bien édulchlorées, bien loin des nazes-bean, les psy-out arriérés aux remous agités.

 

Malgré tout, il avait un cabinet qui avait pignon sur rue (ne pleurons pas même si c'est affligeant).

D'ailleurs, cet après-midi, il était à son bureau, au 15 rue du Chat-qui-pêche, soliloquant avec un confrère - plutôt psy-out - Monsieur Baballe. Hélas, je ne peux pas vous rapporter leur discussion certainement hilarante, car la secrétaire de Monsieur Whiskas, Mademoiselle free-skis les interrompit, tout en godillant entre le traditionnel divan et le bureau Louis XV en faux ébène de Guyane du docteur Whiskas.

 

- Monsieur Whiskas, excusez-moi de vous déranger mais vous avez votre rendez-vous qui arrive. le 15 h 15.

- Bien. Faites-le patienter quelques minutes, le temps que je prenne congé de mon cher ami Baballe.

 

Monsieur Whiskas était de ceux qui estimaient qu'un patient pouvait patienter... Pourtant le 15-15, ça sonnait doublement comme une urgence...

 

- Désolé vieux, mais j'ai mon 15-15 qui arrive alors...

- 15-15 !!! Et Nadal est à trois points du match !!! Pour remporter son quinzième Roland-garros d'affilé !!! c'est extraooordinaiiireu !!!

- Hhmmm... effectivement... On se revoit bientôt, n'est-ce pas ?

- Hein ??? euh, oui oui... Un cas intéressant au moins ton 15-15 ?

- Hhmmm... effectivement... un cas qui a du mordant. Pour te dire, mon 15-15 a pris un pseudo qui veut tout dire : sebarjo.

- Ah ouais quand même !!! Ouah tu m'intéresses drôlement là hein !!! Je crois que je vais rester encore un peu hein... Car il y a balle de match !!! Nadal est au service ! Le vent tourbillonne sur le central mais il reste concentré et s'appr...

- Hhmmm... effectivement... dis donc vieux, je crois que je viens de voir un ballon passer dans la rue, là... collé à une Nike pas niqué du tout - un vrai billard -qu'on dirait même celle de Zizou...

- Hein ??? Ouahhh ! Allez zou !!! Je file hein !!! J'avais complètement oublié que j'avais un rendez-vous !!! Désolé hein, de te laisser tomber mais tu comprends hein, le boulot c'est le boulot, hein !

- Hhmmm... effectivement... A la prochaine...

- Tropd'la balle, hein !!! Et on perd pas la boule hein, entre temps hein. Hin-hin-hin !!!

 

Docteur Baballe sortit en courant et en criant à tue-tête ce refrain que l'on entendit résonner longtemps dans le cabinet d'ordinaire quiet du Docteur Whiskas : Et un, et deux, et trois zéro !!! hein !!! Hin-hin- !!!

...

Moi, Sebarjo alias Monsieur Canin, j'étais le 15-15 du Docteur Whiskas. Son amuse-gueule avant son quatre heures si vous préférez... Mais toujours à l'heure ! A quinze quinze pétantes chaque jeudi de chaque semaine. Cétait ma seule victoire dans la vie, cette arrivée au chrono. Mon Marignan à moi en quelque sorte...

 

- Monsieur Canin, si vous voulez vous donner la peine d'entrer pour vous étendre...

- Oui, il est grand temps Docteur, car ça ne va pas du tout...

- Encore un os ?

- Oui !!! Et encore, je le ronge...

- Détendez-vous, allongez-vous. Tout va bien se passer, vous allez voir.

- Oui je sais. Comme chaque jeudi...

- Bon. Reprenons si vous le voulez bien. Donc... Vous vous voyez toujours en chien ?

- On ne peut mieux ! C'est de pire en pire. Par exemple, vous voyez le mâtin, vers 10-11 heures, j'ai toujours un creux...

- Comme d'habitude..hmmm...

- Eh bien maintenant, ce n'est pas une petite faim que j'ai ! J'ai les crocs !!! Voyez, les crocs !!! Crocs !!!

- Crocs, crocs... Comme d'habitude... hmmm...

- Je sens mon estomac qui crie ! Crie !!! Il est commme aux abois !!!

- Comme d'habitude... hmmm...

- Ca empire donc...

- Comme d'habitude... hmmm... hmmm...

- ...

- enfin, je veux dire... effectivement... mais rassurez-vous, tout va bien se passer, vous allez voir.

- Comme d'habitude.

- Comme d'habitude... hmmm...

- Et puis je fais des rêves...

- Intéressant ça oui... Original... Racontez-moi ça... Original ça oui... Intéressant...

- Eh bien voilà Docteur... Tenez, pas plus tard que la nuit dernière... j'ai rêvé que j'étais un chien...

- Comme d'habitude... hmmm...

- Oui, mais un chien de papier !!! Tout moche, tout fripé ! Tout chiffonné ! Car voyez-vous, je m'étais niché pour une petite sieste au creux d'un tambour de machine à laver... Et je suis passé au lavage avec prélavage et même à un essorage à plus de 1500 tours...

- hmmm... effectivement...

- Et ce n'est pas tout... On m'a suspendu sur un fil à linge au milieu de chaussettes dégoulinantes... en papier elles aussi !!! Par les oreilles, ça fait mal !!! Docteur, vous croyez que c'est une otite ?

- hmmm... effectivement...

- Tant mieux, ce n 'est pas les oreillons !!!... Mais le plus fou dans cette histoire... c'est que je me suis retrouvé comme ça, en train de sécher, sur Internet !!! Le lendemain... Flashé dans une vitrine de magasin !

- hmmm... effectivement...

- Et encore, c'est rien à côté de la nuit d'avant... Là, j'ai rêvé que je me mariais avec Ségolène Royal !!!

- Mais il y a du mieux, il y a du mieux...

- Mais non !!! Imaginez le lendemain... Le titre des journaux... Le mariage Royal-Canin a du chien ! Ou encore Royal-Canin, un mariage boulette ou croquette ??? Enfin voyez, l'horreur quoi... Et Martine Aubry de répliquer, qu'il ne fallait pas en faire un fromage !!! Pas facile avec les dames de Hollande tout de même...

- Mais il y a du mieux, il y a du mieux...

 

Etc etc...

 

Je vous raconte ça, c'était il y a quinze ans... quand il y avait encore d'autres partis politiques que celui de notre cher Président...

 

Mais j'en ai eu assez d'aboyer inutilement sur Monsieur Whiskas qui ressassait sans cesse ses clichés de psy-out... Car en vérité, il n'était pas psy-in pour un sou... Alors le Whiskas, je l'ai croqué. Comme si j'étais un félin alléché par une poule sur un mur qui ferait psychoti-psychota... Et aujourd'hui, c'est le docteur Canin qui reçoit au 30 rue du Chien-qui-chasse et qui fait patienter ses patients pendant qu'il soliloque avec son confrère Docteur Bouboule.

 

D'ailleurs, je dois vous laisser, cher ami, car j'ai mon 30-30 qui arrive... Un certain Sold' Pit-Bull...qui se prend pour une star du show-bizzz... Et vu sa truffe, je sens que j'ai dû mal à le blairer ce nase... Va falloir que je me méfie... tout psy-in que je suis !