Samedi midi. Pas de Lila-sitting aujourd'hui, Anna est en vacances. J'ai donc passé une matinée tranquille et sur la fin de cette matinée, justement, je suis allée chercher le courrier. Je tiens encore la lettre à la main quand Kant franchit la   porte de la maison. Je me jette à son cou :
- Les   fleurs hier plus cette lettre aujourd'hui... vraiment c'est trooooop, jamais je ne me serais attendue à tout ça !!!!
(Ndlr : l'histoire des fleurs est racontée   chez les Equipières)
 
  Kant sourit.
  - Je t'ai envoyé une lettre Cindy ?
  - Oh oui et elle est vraiment vraiment très romantique.
  - Je peux voir, s'il te plaît ?
  - Bien sûr.
 
  Kant commence à lire la lettre.
  - Dis-moi Cindy, il n'y a rien qui te choque dans cette lettre ?
  - Non pourquoi ?
  - La demande en mariage par exemple...
  - Et alors ? demandai-je, très étonnée. Tu ne m'aimes pas ?
  - Si bien sûr.
  - Et donc tu ne veux pas te marier avec moi ?
  - On est déjà mariés. Ensemble. Au cas où tu ne t'en souviendrais pas...
  - Ca n'empêche pas !!!
 
  Kant est maintenant franchement hilare.
  - Cindy... comment dire ? Tu as vu à qui la lettre est adressée ?
 
  Je reprends la lettre : "Mon cher Charles".
  - Ah euh oui... j'ai cru que c'était l'émotion ?
- Emotion ou pas, répond Kant qui n'arrive plus à garder son sérieux, rien ni personne ne pourra m'obliger à signer une lettre "Charlotte".
  - Tant pis, ai-je soupiré avec fatalité. C'était pourtant une si jolie lettre...