29 octobre 2008

† † † † † † † † † † † † † † † † † † † † † † † † † † † † † † † † † † † † † † † †

Frissonnent et palpitent,
          en attendant que paraisse le fruit de leurs aveuglements
                dictés par les hideuses peurs archaïques
                      qui siègent au tréfonds de nos âmes,
                             les fiévreux comparses dont le nom suit


Martine27, Sebarjo, Kloelle, Walrus, MAP, Joye, Poupoune, Captaine Lili, La Pierre précieuse, Aude, Joe Krapov, Janeczka, Papistache, Tiphaine, Pandora,

Sans rapport aucun avec ce qui précède,

aviez-vous remarqué qu'une des anagrammes de

SAMEDI DÉFI

était :

FAIM D'IDÉES

en auriez-vous d'autres,

avec "Le défi du samedi" ou "samedi défi" ?

(Une par personne, ne soyons pas gourmands)

Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :


26 octobre 2008

Defi #33

Encore une consigne qui a marche du tonnerre ce samedi!!
Des bons textes, des commentaires, une bonne ambiance... je suis contente! :D
Merci encore. Ca nous touche beaucoup.

Pensons plutot a l'avenir (qui sera resolument orange): la nouvelle consigne a ete specialement creee pour Halloween/la Toussaint (le 31 octobre tombe un vendredi).

Vous vous souvenez que l'on a fait appel a vous pour nous donner vos definitions du fantastique. Mon admin preferee, Val, en a fait une synthese pour vous/nous. La voici:

Genre qui pose un cadre réaliste, crédible, dans lequel des éléments surnaturels viennent se mêler. C’est l’intrusion de surnaturel dans un univers réel, dans un cadre ordinaire. C’est l’irruption dans la vie de tous les jours d’évènements qui défient toute logique.

Cette tension entre réalité et paranormal  laisse le lecteur dans le doute.

Le prochain defi fera donc froid dans le dos!
La consigne cette fois-ci:

Creer un recit fantastique dans la veine d'Edgar Poe ou de Maupassant.

Tout est permis! faites-nous frissonner!

Comme d'habitude, 4 administrateurs, une seule adresse:

email

PS: les defis sont desormais aussi sur facebook_logo (cliquez sur le logo)!

Posté par Janeczka à 16:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :

Le MRDS... Oups (Cartoonita)

Ladies & gentleman, j’ai l’honneur de vous présenter mon invention tant attendue : le MRDS.

 

Qu’est-ce donc ? Eh bien, la Machine à Répondre aux Défis du Samedi ! Simple comme bonjour : vous copiez-collez la consigne, choisissez vos préférences. Et en un clic votre texte est prêt. Incroyable ? Et pourtant vrai, la preuve : ce texte a été écrit avec !

 

Enfin libérés. Vous pourrez regarder Ruquier à la télé, taquiner la chauve souris avec votre femme… Fini les samedis sans participer par manque de temps ou d’inspiration ! Et adieu de fautes d’ortograf grâce aux règles de grammaire & dictionnaires intégrés.

 

Testez le mode automatique : cochez un des programmes prédéfinis. Ou passez au sur-mesure : choisissez le genre (théâtre, poème, …), la tonalité (drôle, coquin, …), le nombre de rebondissements, etc. Le nombre de caractères, il va de soi, est au choix.

 

Compatible Windows, Linux et Mac, ce soft’ révolutionnaire envoie ensuite votre texte par email. Le bouclier de protection l’immunise contre le Titivillus et sécurise son envoi. Un utilitaire in-dis-pen-sable vous permet même de répondre automatiquement aux com’s de vos lecteurs !

 

Le must ? Une option de foly, les styles préconfigurés : plume de Joe, griffe de Joye, … Envie de vous la jouer à la MAP ? Aucun souci, la fonction « Illustration » vous attend.

 

Bref, n’attendez plus, bluffez vos amis le samedi avec le MRDS !

 

Ah, le commercial dans l’âme que je suis n’a pas manqué de remarquer que vous êtes vivement intéressés. Le bon vieux Papistache a sursauté dans son sommeil (ou serait-ce des spasmes ?), les yeux de Val scintillent d’une lueur avide (ou serait-ce le reflet du soleil ?) et Jan’ a cessé de caresser la cuisse de sa voisine pour m’écouter, attentive (ou serait-ce le cri interpellateur de la merlette ?).

 

Allez, je vous propose un marché. Pas d’argent entre nous. Faisons du troc. Pour vous c’est cadeau, en échange acceptez ma consigne pour le prochain défi : « Error. Impossible to retrieve file. Titivillus Forever ».

Posté par Old_Papistache à 10:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :

25 octobre 2008

Invention - Mme C 6375

Deux mille caractères une invention et écrire des tas de lettres les unes après les autres qui, le cas échéant devraient pouvoir dire quelque chose de vraisemblable. Au fait est-ce qu’ on compte les fotdortaugraph dans les deux mille caractères ?

Je vous présente l’absorbe con ou améliorateur de conscience, voire même accélérateur d’humaniste (pour ceux qui le sont pas), et encore plus … développeur de logique . Il sert aussi à tout autre usage qui vise à améliorer l’ être humain.
Alors tu dois pas forcément avoir le connard, ou l’ inhumain  ou autre près de toi pour le mettre dans la machine et tenter d’ améliorer toutes ses incohérences . Non, ce serait trop fastidieux. Ma machine à moi, même si visuellement paraît désuète  est en fait l’archétype de la modernité inter galactique. 
Il te faudra malheureusement un peut d ‘ huile de bras pour la faire fonctionner, car à l’ heure actuelle mes inventeurs et moi même n’ avons pu que la faire fonctionner que  par une manivelle (oui je sais ça fait très charmant)  merci à vous de me le dire.
Le fonctionnement : il te faut te concentrer sur la personne ou l’ institution et ce qu’ il y a à améliorer ou modifier. Tu prononceras une formule magique que je te donnerai contre paiement sur mon compte du Lichtenstein d’ une somme à convenir (sinon tu es menacé d ‘ aller sous des escaliers). A ce moment là durant dix minutes à peine tu te concentres au maximum en prononçant cette formule magique sans arrêt et en tournant la manivelle . Au bout de ces dix minutes le con ou inhumain ou autre  sera muté dans un centre de re-formation inter galactique bien loin de la terre (pour plus la polluer) et ne reviendra que sain, humain et moins con.

Posté par Janeczka à 17:28 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :

Même pas en rêve (Kloelle)

Chers amis, bonjour et merci de m’accueillir au sein de votre prestigieuse assemblée.
Je vois que le lit que je vous avais demandé est installé. Nous allons donc pouvoir nous prêter sans retard à l’expérience.

- Venez chère amie !

Messieurs, je vous présente Mlle Mars, ma collaboratrice.

- Allongez-vous, chère amie, la position importe peu. Installez le « Dodgson »sur votre front. Voilà, c’est parfait.

Chers amis, comme vous pouvez le voir, le « Dodgson » est une fine capsule de caoutchouc, légèrement oblongue, incolore et inodore. Elle se plaque sur le front du sujet d’une discrète et néanmoins efficace pression verticale.
Il va maintenant nous falloir attendre que Mlle Mars s’endorme.

- Alice, ma chère, faites un effort nos amis n’ont pas toute la journée.

Je vous laisse apprécier vous-même sur l’écran de contrôle !
Une prairie verte et ces milliers de petites fleurs blanches chahutées par un vent léger. Admettez messieurs que l’image est d’une netteté inégalable. Nous voici maintenant au bord d’un lac, nous distinguons sans effort le doux clapotis de l’eau chatouillant le rivage. Voilà un petit chien qui aboie et sautille autour d’un l’arbre, un chat au pelage multicolore s’en échappe, le petit chien le prend en chasse, le chat s’affole et bondit dans tous les sens…

( se penchant sur sa collaboratrice )
- Ma chère…Calmez-vous.

Le chat totalement désorienté panique donc et grimpe au plus haut de cet arbre, de cet arbre dont les feuilles bleues contrastent avec le ciel devenu jaune. Notre amie est entrée dans une phase de sommeil profond. Le petit chien a rebroussé chemin. Le chat du Cheshire s’allonge le long d’une branche et nous offre un délicieux sourire. La voûte céleste s’habille d’un dégradé de mauves : époustouflant, et, cette musique, chers amis, quelle justesse dans la mélodie « somewhere over the rainbow »…formidable.

- Alice, ma chère, vous pouvez vous réveiller. Nos amis ont pu apprécier l’expérience. Et puis, c’est l’heure du thé….


2002 caractères titre compris

Posté par Walrus à 12:00 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags :


La machinadéfidusamedi (Tiphaine)

Approchez chers amis, approchez !

Laissez-moi vous présenter l’invention qui va révolutionner les défis du samedi ! Rien moins que cela ! Mais laissez-moi tout d’abord vous démontrer les multiples avantages de ma machinadéfidusamedi. Nous sommes vendredi soir, il est très tard, vous êtes devant votre ordinateur ou devant votre page désespérément blanche. Vous vous demandez avec angoisse ce que vous pourriez bien sortir de votre délicat cerveau pour épater un peu la galerie. Mais non, Madame, je sais fort bien que vous n’êtes pas exhibitionniste mais, avouez-le sans pudeur, vous aimez être lue, et c’est bien normal. Ah, croyez-moi, je les ai bien étudiés mes petits écrivains, c’est parce que je les aime que j’ai conçu cette merveille !

Ma machinadéfidusamedi est la solution à tous vos problèmes de délais, mettez-la en marche à 23H58 et, moins d’une minute plus tard, elle accouchera d’un chef d’œuvre.

Mais je vois que vous semblez vous intéresser aux différentes options. Vous souhaitez sans doute, Mademoiselle, produire le récit sublime qui va faire pleurer dans les chaumières ? Vous préférez peut-être, Monsieur, que le plus fin des comiques passe pour un ringard à côté de votre prose ? Vous voudriez peut-être, Madame, proposer à vos lecteurs une touchante histoire d’amour ? Un poème hermétique ? Une aubade ? Un texte fantastique à vous glacer les sangs ? Rien de plus simple ! Ma machine a exactement 1919 options que vous pouvez toutes combiner et accumuler à l’infini. Le rêve de l’écrivain vous dis-je !

Son fonctionnement ? Rien de plus simple !

Allez-y, donnez moi trois mots. Je note : confiance, cerveau et merveille. Parfait ! Je sélectionne les options enthousiasme, argumentation et description louangeuse. On va même saupoudrer le tout d’un soupçon d’humour, ça fait toujours son petit effet !

Et, juste pour le plaisir, je vais ajouter une contrainte supplémentaire : le texte qui va sortir de ma machine contiendra en tout et pour tout 2000 caractères, espaces compris !

2000 caractères

Posté par Walrus à 12:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :

La boîte à plaisir (Alice)

C’est en lisant une bande dessinée que j’ai compris que ma vie serait désormais dédiée à la fabrication de cette fabuleuse invention que Manara a imaginée pour nous dans « le déclic ». Il s’agissait d’un petit boîtier capable de déclencher à distance une envie irrépressible de faire l’amour. Après des années de dur labeur, j’ai enfin réussi à rendre ce miracle possible. Placée entre de mauvaises mains, cette boîte à plaisir pourrait avoir d’odieuses conséquences, je vous l’accorde, mais si l’on s’en servait à des fins positives, la fesse du monde pourrait en être changée…
Laissez-moi vous raconter.
Nicolas Premier s’apprête à faire un grand discours télévisé dans lequel il va annoncer au gentil peuple de nouvelles mesures destinées à renforcer sa mégalomanie grandissante et à asseoir davantage sa dictature libérale. Clic…
Les belligérants se regardent de travers, ce n’est pas demain la veille qu’Israël et Palestine vivront ensemble sereinement. Clic…
Le directeur de TF1 nous annonce ce qu’il a concocté avec son équipe de philanthropes pour continuer à abrutir le cerveau de la ménagère. Clic…
Christine Bouquetin et sa secrétaire sont contre le mariage homosexuel. Clic…
Le dictateur a le doigt posé sur le bouton de la bombe nucléaire. Clic…
Les traders fous agitent la planète, la crise progresse. Clic…
Les patrons se sont réunis pour discuter des suppressions d’emploi. Clic…
Le pape fustige le préservatif. Clic…
Cher jury, vous vous demandez encore quelle est la meilleure des inventions et vous hésitez, vous ne savez pas encore si vous voulez financer mon projet, vous ne semblez pas tout à fait convaincus…
Clic…



1637 caractères

Posté par Walrus à 12:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :

Tour de manivelle - Caro_Carito

     Bonjour, Arthur Guimpoix. Candidat n°157

   - Monsieur, prenez place et montrez nous ce que cache cette boîte

  Le jeune homme frêle remonte ses lunettes et ouvre un carton. Il en sorte une boîte métallique avec une manivelle

  Il s’éclaircit la voix et annonce d’un trait:

     - C’est une boîte à poésie on met des mots dedans on ajoute le style vers libres ou alexandrin sonnets oulipo hexamètres rimes croisées allitération anacoluthe et on tourne la manivelle…

  Il s’interrompt et chuchote quelque chose. Dans un crac métallique, il actionne la poignée. Un bout de papier lilas sort comme par enchantement. Il la tend aux trois juges.

     - Ah !

S’exclament, décontenancés, ces trois derniers.

     - Essayez !

Réplique l’inventeur.

Et il tend l’engin à un vieillard chenu. Celui susurre quelques mots, attrape le papier et lit attentivement. Il lève les yeux

     - Et la musique, jeune homme, et la musique ?

Le candidat sourit imperceptiblement et ajoute avec la gaité d’un enfant qui a devancé un adulte.

     - Monsieur est un puriste. Mais… j’y ai pensé. Ici, vous pouvez préciser le mouvement : lento, cantabile, pizzicato et même chuchoter une mélodie.

Devant la mine sceptique de ses vis-à-vis, il ajoute :

     - Et là c’est pour les couleurs. Là, les odeurs. Les arpèges du toucher se déclinent ici.

Dit-il en indiquant un endroit à la base du cylindre.

Le vieillard réessaye. Lit le papier en silence. Puis à haute voix.

Le jeune homme ajoute :

     - C’est un petit programme statistique ; il n’y a rien de mystérieux là-dedans. Des formules, des mercuriales, des dérivés… Et quelques hypothèses.

Le vieillard soupire :

     - Vous avez raison, il n’y a rien de magique dans le hasard mathématique qui a réuni ces mots. Pas le moindre supplément d’âme…

Il se tait un instant, le regard perdu dans le vide avant de s’enflammer.

     - Vous vouliez changer le vil métal des chiffres en poésie. Vous êtes un alchimiste de la plus belle eau. Pourquoi pas ? J’aime les âmes brûlées, les quêtes vaines, elles écrivent l’histoire. Je prends !

Posté par Janeczka à 12:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :

Invention extraordinaire (Pandora)

Mon invention vous le verrez est complètement révolutionnaire. Elle tient dans votre sac à mains Mesdames, ou votre baise en ville Monsieur, et ne pèse que quelques centaines de grammes pour les modèles de base.

C’est un petit objet qui permet de voyager en quelques instants, sans effort et sans mal des transports. Vous vous installez comme, où et quand vous le voulez, vous ouvrez simplement les yeux et vous êtes déjà parés pour le départ. Et pour un prix complètement dérisoire.

Je dispose d’un choix quasiment infini de destinations, mais sans impact sur votre empreinte carbone ce qui, vous me l’accorderez, est très porteur en ces temps de forte préoccupation écologique. Vous pouvez choisir d’aller vous promener en montagne ou à la mer, en pleine nature ou dans une grande ville polluée. Et même dans l’espace sur une autre planète.  Vous pourrez enfin visiter la destination de vos rêves pour laquelle vous n’aviez jamais eu l’occasion ou les moyens de partir. Et si les voyages intra ou inter galactiques ne vous tentent pas, vous avez également la possibilité de partir à une autre époque pour un voyage temporel. Sans aucun risque, votre enveloppe charnelle reste à l’endroit que vous avez choisi comme base de lancement et le retour est GARANTI.

Je vois que certains d’entre vous ne semblent toujours pas convaincus alors sachez, Mesdames, Monsieur, que mon invention permet en outre le voyage inter-vie (non je n’ai pas dit interview !). Vous avez toujours rêvé d’être un autre ou de vivre une vie différente ? Mon invention le permet encore. Savant ou artiste, femme d’état ou serial killer, là encore tout est possible pour un prix très attractif.

J’aurais aimé vous détailler encore toutes les autres possibilités mais vous avez limité mon intervention à 2000 mots, espaces compris (Comme si on pouvait limiter l’espace !).

 Alors je m’arrête là et je propose plutôt de répondre à vos questions.

Comment ? Est-ce que j’ai déjà entendu parler du mot « livre » ?

Non. Qu’est-ce que c’est ?


2000 caractères

Posté par Walrus à 12:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :

La petite invention de Mémé Celestine (martine27)

Mais Madame, ce concours est réservé aux JEUNES inventeurs !

M'en fiche, vous n'aurez qu'à vous dire que vous avez devant vous 3 ou 4 jeunes inventeuses-trices de 20 ans. C'est quoi cette manie du jeunisme ?

Face à Mémé Célestine le jury n'a aucune chance.

Mémé est donc priée de présenter son invention.

Je vous présenter le dentier, râtelier, berlingue multi-fonctions.

Et tandis que les mâchoires du jury bées, Mémé se lance.

Voilà donc un dentier qui va rendre les personnes âgés beaucoup plus indépendantes.

Les diverses fonctions sont actionnées par une pression sur une dent définie.

Canine gauche le dentier devient taille crayon, très pratique quand vous faîtes des mots croisés, que la mine casse et qu'il n'y a personne pour vous le tailler, le crayon !

Canine droite le dentier devient broyeur indispensable quand on vous sert de la carne à la cantoche.

Incisive gauche le dentier mord l'infirmière qui vous parle comme si vous étiez un demeuré ou un bébé dans les langes.

Incisive droite le dentier planque les médicaments qu'on vous force à ingurgiter pour que vous vous teniez peinard.

Bien sûr tous les déchets sont broyés et stockés pour élimination ultérieure.

Molaire gauche libération d'un petit cachet goût et effet Calva.

Molaire droite libération d'un petit cachet goût et effet caféïne.

Ouais, même principe que la capsule de cyanure planquée pendant les opérations de résistance, mais en plus fun et vous pouvez bien sûr choisir le parfum. Maintenant en cas d'acharnement thérapeutique à vous de voir !

Voyez, il a tout pour plaire mon dentier, il peut même faire radio et lampe de poche pour lire au pieu c'est vous dire, encore que dans ce cas là c'est pas facile de ne pas baver, mais bon ça peut s'améliorer.

Enfin pas besoin de piles, tous les soirs un petit coup de manivelle et la dynamo repart pour un tour.

J'oubliais pas besoin de le mettre dans un verre d'eau pendant la nuit, il est bien sûr auto-nettoyant.

Je ne sais pas si Mémé Célestine et son dentier vont gagner un prix, mais en tout cas, le jury lui en a avalé sa langue.

2047 caractères

Posté par valecrit à 12:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :