On aurait dit le bruissement de quelques pas pressés sur les feuilles mortes de l’allée ou le froissement incessant des pages blanches d’un écrivain en mal d’inspiration. En pleine nuit. Je me suis retournée dans mon lit, blottie fébrilement dans l’abri de chaleur qu’offraient mes couvertures. Le bruit n’était pas désagréable, juste inquiétant. Inquiétant comme cet homme au regard pénétrant qui m’avait suivie tout à l’heure, au musée.

- Ils disent que les œuvres appartiennent à tout le monde, c’est faux vous savez. Tous ces tableaux sont en attente, sur le départ, prêts à suivre le regard ou l’âme qui leur renverra l’image juste, la réplique de ce qu’ils sont.

J’avais laissé partir sa silhouette déformée sans lui répondre et elle s’était évanouie dans le petit salon des œuvres alpestres.

Je respirais rapidement. J’étais seule. Le bruit avait cessé. La fin d’un mauvais cauchemar sans doute. Je me suis levée, j’ai ouvert la porte du salon et elles étaient là, devant moi, terribles et pénétrantes, reflet inouï de ce que je suis.


soutineBig      picabia

Le Bœuf écorché de Soutine,                       l'Idylle de Picabia.