Pff, la poisse, ce défi ! Une œuvre d’art ! Mais moi, je n’y connais rien en art. Quelle ignare ! Comment je vais faire ? J’me le demande !

Un musée… pff ! J’vais leur dire quoi, moi ? J’pourrais aller vite fait au musée de la mer, ou encore à celui des commerces d’autrefois. Non, j’laisse tomber !

.

Si encore Goldman avait accepté d’avoir une statue au musée Grévin, ça aurait fait mon affaire !

.

J’vais tout de même pas dire que je veux la Joconde dans mon salon. Comme Steevy ! Ridicule ! La Joconde, chez moi, sur mes murs en plâtre même pas peints ni tapissés. Non mais franchement !

.

Si seulement j’avais pu choisir la statue de Goldman, j’l’aurais mise dans la chambre à coucher.

.

 J’ai pas le souvenir d’avoir été frappée par une œuvre d’art. Vraiment frappée. Je me souviens que dans la salle d’espagnol, au lycée, il y avait ces affiches avec des reproductions de tableaux de Botero. Je les regardais tout le temps. Elles attiraient mon regard. Mais, je pense que c’est pour d’autres raisons. De là à en vouloir une pour moi…

.

Non, Goldman ça aurait été bien. Je l’aurais embrassé sur les lèvres chaque matin. Et peut-être même le soir, et la journée aussi.

A part lui j’vois pas ! Mince ! Mais, je sais, c’est pas une oeuvre d’art.

M’en fous !

.

On dirait que je faisais la queue au musée Grévin, et que j’aurais gagné à la tombola. On dirait qu’il avait changé d’avis et accepté cette foutue statue de cire ! Et on dirait que je repartais avec !

Et Manu aurait râlé ! Sûr !

Une statut de Goldman dans sa chambre ! Grandeur nature. Pas la peine d’y songer ! Il va péter un câble !

.

Mais bof, il dit souvent non au début, et puis j’arrive toujours à mes fins. Il ne sait rien me refuser.

.