Il a poursuivi leur dispute par une litanie terne et grise.

Elle n’a plus parlé, fuyant son regard, elle classait avec une application exagérée un arc en ciel de crayons multicolores dans leur pochette transparente.

Il a capitulé alors qu’elle transformait un énième feuillet pour origami, jaune.

De cette nuit blanche, il ne lui reste que deux oiseaux, un cube , une étoile, une salière magique en papier plié .

Un, deux, trois… Vert, bleu, jaune ou rouge ?

Vert : t’as de beaux yeux .

Jaune : t’aimes les pommes ?

Bleu : ADIEU !

Il n’a jamais retrouvé le crayon bleu.

_v_ron