Madame,

Le laboratoire vient de me communiquer les résultats des analyses de vos prélèvements sanguins. Après examen minutieux des chiffres et pourcentages, il semblerait que votre taux d’hormone onirine ou hormone du rêve ne cesse d’augmenter et est maintenant extraordinairement élevé. Cela peut quelquefois engendrer chez certains patients des complications, mais il semble si ce taux se stabilise, que votre métabolisme se soit tout à fait adapté à cette sécrétion hors norme. 

Si vous supportez bien cet état de rêverie constante, et si cela ne perturbe pas votre entourage (ce n’est pas contagieux), je ne vois aucune contre indication au fait de vous y laisser. De toutes manières, vu le taux extrêmement élevé de cette hormone, je doute qu’un traitement, aussi sévère qu’il soit, puisse vous empêcher de rêver complètement sans vous anéantir par ailleurs.

Les complications de ce dérèglement hormonal, si votre taux continue à augmenter au fil des mois, peuvent se manifester par la possibilité que vous pourrez avoir alors , d’agir sur vos rêves, et même, dans la phase critique,par la capacité immédiate de les réaliser. Si vous voulez éviter d’en arriver là (certains trouvent qu’il est vraiment dommage de réaliser ses rêves) ,vous pouvez passer à mon cabinet pour étudier avec moi les différents moyens de freiner cette évolution.

Prenez donc rendez- vous un soir de la semaine prochaine.

Cordialement

Dr  MERLIN

Ps : Ma secrétaire me demande de vous rappeler de laisser, lors de votre prochaine visite, votre licorne sur le parking si cela ne vous chagrine pas trop. La dernière fois elle avait dégusté les ficus de la salle d’attente, et avait chipoté l’hibiscus de l’entrée qui a eu du mal à s’en remettre…. Merci